L’angoisse existentielle de l’entrepreneur : c’est une réalité ! Comment la combattre, la maîtriser et aussi en tirer profit. Mon expérience et mes conseils

Watine_jeanluc
Par Jean-Luc Watine – Spécialiste dans l'optimisation du statut du dirigeant

Je suis "flabbergasted" (in english in the text, cela veut dire abasourdi en français, j'écris comme cela pour faire plaisir à mes nombreux lecteurs d'outre-manche et aussi, à mon grand étonnement, d'outre-atlantique). Donc, sidéré suis-je par le manque de littérature sur ce sujet: on parle couramment de la peur de la page blanche pour les écrivains en mal d'inspiration, même Charles BEIGBEDER, que je salue, car nous avons dû nous croiser dans les couloirs de Paribas, la fameuse Orangerie, où Napoléon s'est marié,: j'y étais aussi,dans les années 90, bref, il a dit devant un parterre d'entrepreneurs, lors d'un salon:la création d'entreprise, ce n'est pas si grave, car il n'y a pas mort d'hommes, je résume et schématise, il n'y a pas eu de réaction dans la salle et je regrette maintenant de n'être pas intervenu, car il y a quand même des obstacles psychologiques à franchir lors d'une création d'entreprise, ne vous en déplaise, mon cher Charles !!!

Je préfère la réflexion de Hilary CLINTON,
qui a dit qu'elle n'était jamais aussi bonne ( sans connotations
particulières:elle n'est pas comme son mari un peu olé-olé, comme le
retiendra l'histoire des US!.), qu'elle n'était donc jamais aussi bonne
qu'au bord du gouffre: c'est une réalité plus proche de la situation
effective.Pour moi, la vérité se situe entre ces deux extrêmes.Je n'ai
pas le temps ni la compétence, n'étant pas psycho ni le voulant l'être,
de faire l'analyse de cet état psychologique d'angoisse, de peur devant
le changement, des décisions dont on ne sait si ce sont les bonnes, de
la pression financière: gagner sa croûte et survivre, etc..etc…

Il s'agit de reconnaître objectivement cet état de fait, sans langue
de bois, ni apitoiement sur soi-même, mais se prendre en main, agir et
aller de l'avant avec méthode: la mienne par exemple ou en partie, je
la résume ainsi: se constituer un socle affectif, sorte de jardin
secret, puis définir un " comité exécutif", enfin la fameuse feuille
Excel. Je détaille tout page suivante.

Le
socle affectif se résume dans la chanson de Richard ANTHONY: je suis
amoureux de ma femme, quelques amis malicieux me posent alors
systématiqemment: " laquelle?", j'ai l'élégance de ne pas répondre
directement et de paraphraser Marc LEVY qui écrit: "j'ai des filles
magnifiques ( je suis certainement plus comblé que lui, car j'ai le
bonheur d'être le père de 5 filles), une femme formidable ( c'est aussi
mon cas actuellement…)et le coeur hors norme: vous avez compris ,
c'est le point de départ d'une réussite dans les affaires: un équilibre
affectif en bêton, nickel-chrome, qui vous permettra d'affronter toutes
les épreuves qui vous attendent.

Le comité exécutif, c'est un certain nombre d'amis, experts chacun
dans un domaine que je consulte à chaque étape importante, décision
stratégique, restructuration, redéfinition tactique: il existe de
manière informelle, mais je fais trés régulièrement appel à chacun
d'entr'eux, dans sa spécialité, à chaque fois que cela me paraît
nécessaire: merci à eux, même s'ils ne le savent pas tous qu'ils font
partie de ce Comité, comme dans une grande entreprise structurée: le
choix de ces membres, au nombre de 5 à 10, est déjà un effort
intellectuel trés enrichissant…

La feuille Excel est destinée à faire travailler votre cerveau
gauche rationnel et à le rassurer, le droit par contagion se calmera
dans la tempête: mettre à la cape sur un bâteau est rassurant quand
c'est fait méthodiquement ,calmement et à temps, avant le coup de chien
proprement dit. Sur cette feuille Excel, mettez-y le plus de chiffres
possibles: nombre de rendez-vous à prendre, combien sont-ils pris,
écrivez le nom des personnes que vous décidez de contacter dans la
semaine qui vient et faîtes un reporting précis, tous les vendredis
aprés-midi, sans trop de complaisance, encouragez-vous si les résultats
sont positifs et réétudiez votre plan, s'il n'est pas satisfaisant:
vous êtes totalement libre mais forcez-vous à prendre des corrections
pour la semaine et, le week end, oubliez le tout pour repartir le lundi
suivant d'un bon pied; cette concentration sur vos objectifs de manière
chiffrée et mesurable vous apportera une tranquillité d'esprit et un
surcroît de motivation. Et maintenant, bon courage et bon vent !

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general