L’avenir nous appartient !

Gilles MartinPar Gilles Martin (chroniqueur exclusif)Président fondateur de PMP et fondateur de Youmeo

Dans les exercices de planification et de prévision comment ne pas se sentir de plus en plus impuissants ? Le mot qui caractérise notre temps semble être l’incertain, et donc l’imprévisible.

Cela remet en cause la vision déterministe du monde, qui postule que tout ce qui arrive est l’effet d’une cause préalable (Pascal, Kant sont de ceux-là). Ainsi le futur est déterminé, et est la persistance du présent. Jean-Claude Marion, spécialiste de l’histoire de la philosophie, explique dans un entretien à la revue « Philosophie » d’avril 2017 pourquoi cette vision est aujourd’hui écroulée car le monde ne se réduit pas à une somme d’objets paramétrables et calculables. Pourtant cette croyance est toujours présente dans ce que nos politiques appellent en ce moment leurs « programmes » : ils restent eux aussi dans le monde de la prévision, en promettant l’avenir comme une certitude sur laquelle ils pourront agir.  

Mais cette maladie existe aussi dans nos entreprises, avec ces exercices construits à partir de « modèles de prévisions » (on détermine les facteurs, on les quantifie, et on déduit le futur).  

A la place de la prévision, Jean-Luc Marion développe une pensée de « l’évènement ».

De quoi s’agit-il ?

L’évènement, c’est ce qui advient de manière imprévisible, contre toute attente, sans cause assignable, ni explication préalable. Il n’est pas déclenchable, ni reproductible. L’évènement est cet impossible qui se réalise en fait.  

Ceci rejoint les démarches de prospective qui utilisent justement la construction de scénarios à partir de détermination et de simulation des facteurs d’environnement les plus incertains, et d’imaginer, dans ces « images du futur », ce qui sera notre comportement et les impacts. Ce sont toutes les méthodes de « scenario planning ».

C’est pourquoi Jean-Luc Marion forme le vœu que nos politiques, au lieu de jouer aux prévisionnistes, apprennent plutôt à discerner les évènements, et à faire face à l’imprévisible. Pour cela il leur faudrait non pas des « programmes » mais des « règles d’action » et ce qu’il appelle des « principes ». Ces principes offrent ainsi des idées simples sur lesquelles s’appuyer en toutes circonstances face aux évènements imprévisibles (d’où l’intérêt des scénarios, même si Jean-Luc Marion ne les mentionne pas).  

Le numéro de Philosophie contient aussi une conférence de Bergson de 1920 sur « le possible et le réel », dans laquelle il conteste qu’il puisse exister une « armoire à possibles » et que certains fantômes vont sortir de l’armoire pour que certains possibles puissent se réaliser. Comme si la possibilité des choses précédait leur existence, et qu’elles seraient ainsi représentables par avance, et pourraient être pensées avant d’être réalisées. Là encore, Bergson, comme Jean-Luc Marion, conteste cette thèse et soutient que « il y a plus, et non pas moins, dans la possibilité de chacun des états successifs que dans leur réalité. Car le possible n’est que le réel avec, en plus, un acte de l’esprit qui en rejette l’image dans le passé une fois qu’il s’est produit ».  

En clair, c’est chaque être vivant et conscient qui élabore sans cesse du nouveau, dans la durée de sa vie. Bergson y voit une « préparation à bien vivre » :

« A la grande œuvre de création qui est à l’origine et qui se poursuit sous nos yeux nous nous sentirons participer, créateurs de nous-mêmes ».  

C’est bien la fierté de l’homme de pouvoir ainsi se choisir de multiples façons au cours de sa vie, et ainsi dans les décisions de sa liberté déterminer sa liberté.  

Avec cet encouragement à nous doter d’une boussole personnelle, de ce que Jean-Luc Marion appelle des « principes », méfions-nous des programmes et des prévisions, comme autant de chaînes avec lesquelles veulent nous attacher les politiques et « experts ». L’avenir nous apportera des évènements et des scénarios qui sont impossibles : L’avenir nous appartient !

Profitons-en !

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general