Le lean startup pour vous aider à franchir le pas de l’entrepreneuriat

Didier Delmer Par Didier Delmer (chroniqueur exclusif)Business Booster  

 Peut-être avez-vous, depuis quelque temps, des idées qui vous trottent dans la tête concernant la création d’une éventuelle startup implantée dans le paysage 2.0 ; e-commerce ? appli mobile ? software ? etc.

Peut-être, attendez vous de tomber sur LE modèle à suivre, ou encore, LE courant d’inspiration qui vous déciderez à passer à l’acte ?

Cet article vous sera très probablement utile pour vaincre vos incertitudes et vous montrer que la conduite du lean startup peut être cette source qui fera de votre petite entreprise une véritable success story !

Eric Ries, auteur de l’ouvrage de référence The Lean Startup publié en 2011, est à la fois un serial entrepreneur et un blogeur très populaire aux USA. Ici, nous ne prendrons pas la peine de vous résumer le livre, mais nous nous efforcerons de détailler les bases de ce modèle pour vous donner envie d’aller plus loin.

Qu’est ce que c’est ?

Une méthode pour structurer et booster les chances de réussite d’une démarche entrepreneuriale efficace. Elle est réputée pour aider l’entrepreneur à mettre au point rapidement un prototype pour le faire tester auprès de clients potentiels.

Le lean startup s’appuie sur les principes du Lean et de l’Agile. Bien sûr c’est une méthode parmi une foisonnante d’approches existantes. Donc, autant bien vous renseigner et vous faire conseiller afin de mettre cette nouvelle méthode au service d’un objectif, ou bien, d’une nouvelle problématique.

Quels sont les principes de base ?

Pour appliquer un développement lean startup, vous devez prendre connaissance des cinq principes suivants :

« Entrepreneurs are everywhere »

Selon Eric Ries, le terme « entrepreneur » désigne tout l’éco-système d’une startup, quelle que soit sa taille, son type d’activité, ou encore sa phase de maturité. L’idée « les entrepreneurs sont partout » repose sur le fait que l’entreprenariat est avant toute une activité humaine, par conséquent, forcément soumise à de nombreux doutes et incertitudes.

« Entrepreneurship is management »

L’entreprenariat nécessite une gestion spécifique au contexte de la startup.

« Validated learning »

Comme le rappelle l’auteur, ce qui mesure la valeur du processus d’innovation est « la validation d’idées qui marchent » via un feeback d’utilisateur du produit.

– « Innovation accounting »

Ce concept, souvent traduit par « la comptabilité créative », suggère la mise au point d’outils de mesures spécifique à un startup en lien avec les questions suivantes : comment mesurer le progrès ? l’innovation ? comment définir ce qu’est une priorité ?

« Build-Mesure-Learn »

Littéralement : « Construire – Mesurer – Apprendre ».

Ce dernier principe est traduit par le graphique ci-dessous (analyse du cycle de développement). L’idée : éviter d’émettre des hypothèses, suivez ce schéma, il vous permettra de savoir si vous êtes dans la bonne direction ou non. Ainsi, d’être rapidement efficace et de gagner du temps !

Pour conclure, sachez que ce modèle a fait beaucoup d’adeptes. Beaucoup d’incubateurs la préconisent. Pour exemple des startups telles que DropBox ou encore Instagram ont réussies brillamment leur pari en usant du modèle d’Eric Ries. Et vous, où en est votre projet 2.0 ???

Pour aller plus loin :

http://theleanstartup.com

http://theleanstartup.com/principles

http://www.roadtoentrepreneur.com/the-lean-startup-methodologie-creer-business-succes

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general