Le marché des idées existe je l’ai rencontré…

Jeanphilippe_martinez_2 Par Jean-Philippe Martinez  (contributeur)
– Consultant INTERFACES, Directeur Pépinière d’Entreprises Eole
(Narbonne), Supervision de l’Incubateur d’entreprises
Franco-Allemande Eurodev Center (Forbach) et concepteur du blog : www.capitalsocial.fr

Le jeu de l’offre et de la demande s’il est connu de tous, il est des domaines où on ne l’attend pas forcément…
C’est le cas avec deux plateformes d’intermédiation qui mettent en relation :

– des personnes ou des entreprises qui ont des idées de business

et

– des personnes ou des entreprises qui sont à l’affût d’opportunités.
Bien évidemment les personnes intéressées par une idée ou un concept doivent payer pour voir….
Vous voulez en savoir plus sur ces deux places de marché ?

Dépôt concept

2 services proposés :

1. Vous déposez sur le site vos propres idées/concepts de création
d’entreprises et vous disposez d’un moyen de preuve d’antériorité,

2. Les "chercheurs d’idées" consultent la base de données en ligne
qui répertorie les idées. L’accès à la base est payant à la
consultation.

Le site indique la différence entre une idée protégeable (qui
renvoie plus à une notion de concept) et une idée ouverte à tout le
monde:

"Dépôt-concept essaie de vous expliciter qu’une
simple idée n’est pas protégeable s’il est impossible de rendre cette
idée unique et concrète. En effet, ce qui est protégeable doit relever
d’une création de l’esprit, une sorte de valeur ajoutée intellectuelle
( la Propriété Intellectuelle), qui pourquoi pas, peut devenir un
élément de Propriété Industrielle (assorti d’un titre de Propriété
Industrielle, comme les brevets, les marques, les dessins et
modèles…).

Une idée peut éventuellement être prouvée grâce à une preuve
d’antériorité, garante du lien existant à un moment donné ( preuve de
date certaine) entre une création, un contenu et une date. Nous aidons
nos utilisateurs dans ce sens: faire un dépôt en ligne, obtenir un
copyright officiel valide tant en France qu’à l’étranger ( Convention
de Berne), via un dépôt huissier et un dépôt sous enveloppe Soleau des
signatures de vos fichiers.

Attention: tant que l’idée reste au stade d’impalpable, floue, ou
non concrète, il sera difficile de prétendre à un quelconque droit
opposable à un tiers en cas de "copie", de plagiat ou de contrefaçon.

Il faut absolument écrire de façon détaillée et construite
votre idée, de sorte d’en faire ressortir un concept, une création,
votre touche personnelle, votre scénario qui enchaîne les idées.
L’enchaînement, la construction, c’est votre création. C’est votre
création qui deviendra protégeable
.

Ainsi un concept d’émission ou de jeu pour la télévision peut être
protégé car ces derniers constituent tous un projet scénarisé, un texte
écrit, qui inclut des règles de jeu, un processus, une ambiance, un
design. Tout cela est un scénario qui relève du droit d’auteur.

Deux exemples :

  • le jeopardy : l’idée est de donner une réponse et
    faire trouver aux candidats la question unique qui aurait donné cette
    réponse. C’est une idée, mais ce qui est le centre de cette émission,
    c’est son organisation. Comment on organise les questions, les manches,
    comment on sélectionne les candidats.
  • faire le plus long mot possible avec des lettres. Idée vague. Vous
    obtenez donc soit le Scrabble, soit les chiffres et les lettres sur
    France2.

Brainstormeur

Apparemment ce service est destiné exclusivement aux particuliers
pour la proposition d’idée et aux entreprises qui elles seules sont en
mesure d’acheter l’idée, le concept.

Autre fonction proposée par Brainstormeur: le service brainstorming

Une entreprise souhaite développer un sujet, un business…ce
faisant elle le soumet à un panel de particuliers/consommateurs qui en
échange lui fait des propositions de concept en lien avec le sujet.

Une Digression qui n’en ait pas une :

Cette semaine j’ai eu un meeting avec un étudiant de l’ESCP
qui réalise un mémoire sur les différences entre l’entrepreunariat
hexagonal et celui des pays voisins. Nous avons abordé différentes
thématiques dont le capital risque_ en France puis nous avons enchaîne sur différentes idées de business qu’il a.

Et la question tant redoutée est arrivée: est ce que j’ai des idées de business ?
et là j’ai été un peu sec, car au-delà de généralités sur des filières
que l’on pense porteuses, difficile d’être précis et concret.

La prochaine fois je répondrai: allez voir ces deux plateformes de
marché et surtout faites moi un feed back car je ne les ai pas
pratiquées…

A suivre donc

Merci bien et à plus

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general