Le projet Buridan – 11 : émotions et entreprenariat

Lieffroy_cline
Par Céline Lieffroy (chroniqueur exclusif) – Porteuse du projet : Buridan – Le Fou d’Histoire

Je fais un aparté dans l’histoire du projet Buridan pour
rebondir sur Billet de Céline de Maman
Shopping.com

Comme elle, je me demande parfois quelle idée m’a prise de
quitter mon confortable emploi de
salariée
pour me lancer dans l’aventure de la création d’entreprise.
Pourtant…, malgré l’angoisse du lendemain qui accompagne nos journées, il y a
quelque chose d’irrésistible dans cette situation d’être son propre patron.
C’est justement la possibilité de « péter les plombs », de se mettre en colère, ou d’angoisser en
permanence tout en avançant quand même…

Le fait de devoir en permanence maitriser ses émotions dans l’entreprise est quelque chose qui
m’insupportait et qui se reflétait en permanence sur mon humeur une fois
rentrée à la maison. Ne vous vous êtes jamais demandé vous aussi pourquoi vous
étiez si aimable avec vos collègues et votre patron, voire enjouée, et
systématiquement de mauvaise humeur une fois rentrée ? Effet métro ? Je
ne crois pas, mais il faut bien qu’on se « lâche », tant pis si c’est
sur nos proches, ceux qui le mérite le moins…

La colère, la joie,
la tristesse et la peur
sont des émotions qui me paraissent nécessaire
d’exprimer à bon escient, plutôt que de toujours chercher à les désamorcer.
Notamment la colère est proscrite des relations professionnelles, alors qu’elle
peut être utilisée efficacement dans nos rapports avec employés, employeurs,
fournisseurs… Il faut que chacun respecte les bornes à ne pas dépasser. Un
client m’appelle à 22 heures pour une commande : non, je ne suis pas
d’accord, ça m’énerve ! Je préfère le lui dire plutôt que cela finisse par
me démolir toute mon organisation de travail et gâche à terme nos relations …
La peur également, refoulée, est terrible car elle nous ôte tous nos
moyens. Je crois là encore que mieux
vaut l’exprimer.

Or, cela est bien plus facile à faire quand personne ne
risque de vous mettre à la porte et je constate à quel point dire les choses fait gagner du temps !
Maintenant, je sais qu’il y a plusieurs écoles, mais je penche plutôt vers
l’expression que le refoulement …

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general