Le rituel reconfiguré

Januel_sophie
Par Sophie Januel (chroniqueur exclusif) – Facilitateur en "Gestion et organisation Back-office PME" pour entreprises agiles !

Chaque jour on nous rabat les oreilles avec la fête ceci, la cause cela. Chaque cause motivation est parfaitement explicable recevable. Mais que ce passe-t-il les 364 autres jours ne mettant pas en avant ladite cause ? Pas grand chose, cela retombe dans un oubli. Les vœux, promesses sont vite oublié.

Faisons fi de l’hypocrisie. Arrêtons tout et reprenons autrement.

Ce qui serait plaisant seraient des journées de rien. Des journées sans « journées de ». Pas de commémoration ; de devoir mémoriel d’obligation. Une occasion rêvée d’en finir avec la pseudo bonne conscience. Plus de fête de l’entreprise, de fête du senior, du junior, du voisin, de la naissance ou de la mort d’un obscur chanteur/comédien/people. Brisons là le quota des journées dédiées à. Finies les journées de maladies aux noms imprononçables, aux orties les attitudes politiquement correctes par lâcheté, hypocrisie.Rien le vide.

Entrons dans le temps présent : chaque jour sert à découvrir un pays,un talent vivant, un « TED » dans les sciences, les arts. Vingt-quatre heures pour apprendre qui est le Mozart ouzbeke, la "Marie Curie" argentine.

Inscrire chaque jour un pays en dégustation ou préparation culinaire. Apprendre les cinquante premiers mots permettant d’échanger en tout courtoisie dans une langue étrangère. Les quelques jours de libres seraient dédiés à des journées à thème consensuel d’utilité publique comme éradiquer la bêtise", les impostures, l’incompétence, les vanités voire deviser comme un poète ou en alexandrins. La journée de la correspondance serait elle une journée de débats épistolaires en tweet. Les plus audacieux lanceraient une journée « Princesse de Clèves ».

Celle du sourire positif entrainerait la fin de la morosité. Le jour du don (offrir ce qui nous tient à coeur) occasion d’assumer son urbanité. La générosité serait de preparer pour un(e) inconnu(e) un repas, ou de prendre un café avec un ou une inconnue… « Hm, réinventer le monde est impossible ! » me dit-on via twitter. Ah bon, alors que faisons-nous aujourd’hui si ce n’est, twitter ou non, tenter de saisir le présent pour modeler le futur ? A chacun son éphéméride et son entreprise !

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general