Le Failure Marketing

Delobelle_vanina_1Par Vanina Delobelle (contributeur)– Entrepreneuse et experte en marketing

Le failure marketing ou comment tirer profit des échec passés.

Aux EU, l'échec n'est pas considéré de la même manière qu'en France, ça tout le monde le sait surtout parmi les créateurs d'entreprise…cependant les mentalités commencent heureusement à changer.

En effet, quand on n'essaie pas, on n'a jamais le risque de rater ! Qu'est-ce donc le plus important ? Essayer ou rater ?

Michel Guilhermier donne la définition suivante du Failure Marketing : « …une entreprise, tout au long de son parcours fait des erreurs et au bout du compte se construit grâce à ces erreurs. Qu'est-ce que le Failure Marketing ? L'idée de base est qu'une entreprise peut se servir de ses échecs et de ses erreurs pour renforcer sa relation clients. In fine, c'est donc créer de la valeur à partir de ses échecs… »

Aux US, bon nombre de livres se sont écrits sur le sujet pour apprendre à chacun à capitaliser sur les erreurs des autres pour éviter de les refaire soi-même ou alors apprendre aux jeunes à se servir de l'expérience des seniors. Ainsi, si l'on sait déjà ce qu'il ne faut pas faire, on a moins de chance de le faire, on en fera cependant d'autres ! On n'apprend jamais mieux que par soi-même…

Ainsi on pourrait inclure derrière cette notion, le fait de gérer une insatisfaction client, de gérer un retour client, de gérer une agressivité client, un client qui prévient qu'il pourrait aller à la concurrence…tout ceci pour améliorer son offre et son approche clients.

Une façon finalement d'entrevoir le marketing, par la négative, peu commune chez la plupart des marketeurs qui, ayant pour objectif d'améliorer l'image, sont souvent très positifs.

Quelques citations sur la notion d'échec

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general