Les 7 gestes à éviter en entretien pour un entrepreneur

Les 7 gestes à éviter en entretien pour un entrepreneur

François ThibaultPar François Thibault (contributeur exclusif)FT Conseil

Le rôle d’entrepreneur est compliquée car l’on doit s’adapter à nos interlocuteurs qui sont souvent différents : prospects, clients, notre banquier, la presse…

La gestuelle est un des paramètres importants à ne pas négliger. Le ressenti de votre interlocuteur est aussi lié à votre posture et vos gestes.

Voici 7 erreurs à éviter.

Une poignée de main molle ou trop ferme

Une bonne poignée de main ne doit pas se sentir, elle doit passée inaperçue. Trop ferme et on peut se dire que vous souhaitez en imposer et surjouer. Trop molle, que vous manquez de charisme et que vous incarnez mal votre projet.

 Des gestes manquant d’ouverture.

Bras croisés, jambes croisées, cela paraît évident que cela ne facilite pas l’ouverture vers une discussion franche, mais nombre de personnes me l’ont rappelé, cela évoque la défense, un manque de naturel.

Un regard fuyant

Il ne s’agit pas de regarder en permanence dans les yeux, mais pour convaincre votre interlocuteur, lui parler en le regardant est une preuve de franchise qui rassure quant à l’honnêteté des propos.

Des expressions du visage négatives.

Comme froncer les sourcils vers le haut, ce qui signifie l’étonnement et peut être interprété comme un manque de préparation, ou vers le bas, qui signifie l’inquiétude.

Une mauvaise posture sur la chaise.

Être avachi. Il faut se tenir droit, pouvoir être mobile sur sa chaise en fonction de la conversation et mettre le buste en avant pour convaincre, en arrière en position d’écoute.

Des mains et poignets serrés ou baladeurs.

Savoir que faire de ses mains est très important, les mains ouvertes plutôt que fermées respirent le positivisme. Sans en faire trop, parler avec ses mains appui positivement vos propos.

Les gestes qui parasitent vos mots.

Ils peuvent être nombreux : main dans les cheveux, grattage du cou ou du nez, les jambes qui bougent, il faut éviter de distraire l’attention de votre interlocuteur par ces gestes qui manifestent une situation de mal-être.

Deux conseils : j’ai coaché de nombreuses personnes depuis 2004 sur leur apparence, gestuelle, communication et si j’ai un conseil à donner, il faut être naturel, et pour y arriver je ne connais qu’un moyen, arriver à se détacher de l’enjeu, arriver à relativiser les conséquences d’un échec. Le second conseil est tout simplement de vous exercer. Le meilleur moyen est de se filmer.

Laissez un avis

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general