Entreprendre au Féminin : Les Elles du Bâtiment

Miss andree fraiderik-vertinoPar Andree Fraiderik-Vertino (chroniqueur exclusif) -Business Madame

J'avais promis un focus sur les femmes dans l'industrie du bâtiment.

Si il y a depuis longtemps des femmes chefs d'entreprise dans le bâtiment, souvent à la tête d'entreprises familliales, héritées ou co-créées, il n'y en a pas assez et l'on observe le même phénomène au sein des effectifs des entreprises de cette industrie.

Si il est intéressant de se pencher sur le 'nouveau visage du bâtiment', en pleine féminisation, pour bien comprendre le mouvement en marche il faut entrevoir le segment féminin salarié/cadre dans cette industrie. 

Les métiers exercés par les hommes et femmes du bâtiment sont nombreux et les niveaux ou statuts très larges également. De carreleur à entrepreneur, de décorateur à consultant HQE.

Si beaucoup de celles qui oeuvrent aujourd'hui dans le milieu n'y sont pas arrivée par vocation mais plutôt par hasard, dépit ou volonté de reconversion, de plus en plus de femmes choisissent très volontairement ses métiers.


Selon Marie France Souloumiac*: "Le secteur du bâtiment manque de main d'oeuvre. La population vieillie et n'est pas remplacée ou plutôt peu de personnes souhaitent exercer ces métiers réputés difficiles. Or les femmes ont toutes les qualités requises pour y faire émerger leur talent et leur potentiel. L'association qu'elle préside regroupe des salariées, entrepreneurs artisans (les femmes sont à l'honneur bien entendu mais les hommes peuvent adhérer également) et ambitionne de 'mettre en lumière le rôle et la vraie place qu'occuppent aujourd'hui les femmes dans le bâtiment'.  L'Association Les Femmes du Bâtiment font parler d'elles ! a organisé une exposition de photographies qui a été soutenue par le fabricant de béton KP1 (numéro 1 français du béton précontraint et des solutions planchers).

Que ce soit en tant que salariés ou entrepreneurs les femmes restent encore trop peu nombreuses dans le bâtiment. Jean-Pierre Richard, Président de la FBTP des Bouches du Rhônes s'exprimait le 8 mars dernier : "La féminisation est bel est bien en marche. 11% des salariés en 2008, une entreprise sur 2 dirigée ou co-dirigée par une femme ou encore 7 000 femmes en formation initiale et 3 500 en reconversion professionnelle à l'AFPA. L'association a compris la nécessité de changer le regard des hommes et des femmes sur la profession et leur exposition photo témoigne d'un engagement extrêmement fort pour bousculer les idées reçues et les clichés stéréotypés."

"Par rapport aux hommes, la palette des métiers exercés par les femmes est encore trop faible, a regretté Michèle Trégan, VP du Conseil Régional er Déléguée au développement associatif, à la jeunesse et à l'action éducative. Leur accès aux métiers du bâtiment est un enjeu majeur et leur sensibilité pour les questions environnementales devrait favoriser leur montée en puissance."

Elles sont entrepreneurs, elles sont artisans, mais tout d'abord apprentie, étudiante, compagnon, se formant comme leurs homologues masculins à un métier qui malgré les difficultés liées au marché de l'immobilier continue à afficher des besoins très importants avec de belles perspectives de recrutement.

Intéressons-nous au monde du béton à travers le géant mexicain Cemex, le numéro un mondial du béton prêt à l'emploi, qui compte 67 000 employés dans le monde. Peu sexy et à priori un vrai domaine masculin. Ce matériau hautement technologique et soumis à des impératifs d'innovation permanente s'ouvre aux profils diversifiés. Par là il faut entendre, diversité au sens de politique sociale de l'entreprise mais aussi en gestion de carrière et ce dès l'élaboration des critères de sélection. Les candidats au CV mixte, issus d'écoles d'ingénieurs (citons l'Ecole des Mines d’Alès) ou d'environnement sont bienvenus. Les compétences terrains alliées à un savoir faire commercial représentent un vrai atout et sont rares.

Selon Annick Dumont, DRH de Cemex France : «Les choses sont en train d’évoluer. Il y a une augmentation significative du nombre de femmes dans les domaines commerciaux, environnementaux et de la sécurité». Et de rappeller que : «La promotion des femmes aux mêmes postes que les hommes dans notre groupe n’est qu’un volet de notre politique de promotion de la diversité»

Focus sur Sylvie Bernard, l'une des rares responsables de centrale à bétons, qui travaille aussi chez Cemex et a commencé sa carrière dans la fillière il y a 24 ans : « J’ai débuté en 1985 dans l’entreprise familiale spécialisée dans la fabrication et le transport de béton. Au départ, je donnais un coup de main pour des tâches diverses : manutention, facturation…. En 1998, la société est acquise par le groupe SN Sneb et j’ai alors travaillé à temps plein à la centrale. Et lorsque CEMEX a racheté l’unité de production, le groupe a misé sur mes compétences et sur ma connaissance du marché local. Nous sommes maintenant deux sur le site à nous occuper de toute la chaîne de production (approvisionnement en matières premières, fabrication,  maintenance, sécurité, environnement, relations clients, facturation …).»

Valérie Philip a elle étudié la biologie, fait un IUT d’environnement et une formation à la mise en place des normes ISO et exerce aujourd'hui sur le site de Beauvilliers (Eure-et-Loir) comme chef de carrière.

« Il y a 10 ans, je n’aurais jamais pu me présenter à ce poste », déclare t-elle avec satisfaction. «L’évolution du secteur me permet d’occuper des fonctions auparavant réservées aux hommes. L’automatisation des systèmes et l’augmentation du travail administratif rendent le métier moins dur qu’autrefois sur le plan physique.»

Première femme chef de carrière chez CEMEX France, elle a pris ses fonctions il y a deux ans. Elle a la responsabilité d’une carrière assurant la production de plus de 400 000 tonnes de granulats par an et de 6 salariés. « Il y a 10 ans, je n’aurais jamais pu me présenter à ce poste », déclare t-elle avec satisfaction.

Et aujourd'hui, les femmes ne font pas "que" reprendre des entreprises du bâtiment mais les créent.

*présidente de l'Association Les Femmes du Bâtiment font parler d'elles ! (www.lesfemmesdubatimentfontparlerdelles.fr).

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general