Les leçons des pointillistes Signac et Seurat sur l’entrepreneuriat

Jean-Noël Chaintreuil Par Jean-Noël Chaintreuil (contributeur exclusif) – Entrepreneur – Investisseur

"Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul. Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan." [MC Solaar]

(Signac : La Calanque)

Le monde de l’Art révèle souvent des trésors de sagesse et des conseils avisés, enfouis sous des abords simples et esthétiques.

Creusons un peu le sujet – particulièrement les pointillistes – et regardons ce qui est bon à prendre en tant qu’entrepreneur.
Prenant son envol suite au mouvement impressionniste, le pointillisme est une technique de peinture, consistant à peindre par juxtaposition de petites "tâches" de couleurs primaires (rouge, bleu et jaune) et de couleurs complémentaires (orange, violet et vert).
Cette technique est née en France notamment sous l'impulsion de Georges Seurat puis de Paul Signac. [NDA : ils font partis de mes peintres préférés]
Ces pointillistes nous offrent, à travers leurs oeuvres, 3 vraies leçons d'entrepreneuriat : Savoir prendre du recul, Fragmenter les tâches et Ne jamais négliger la préparation.


Savoir prendre du recul

(The World viewed from over 200 km above)

Probablement l’une des tâches les plus complexes pour un entrepreneur : on se laisse facilement absorber par toutes ces tâches administratives, commerciales ou autres. Bien sûr, la plupart doivent être faites, mais sous quel niveau de priorité ? Pour répondre à quel objectif ?
Le pointillisme est l’exemple probant de cette prise de recul nécessaire à chaque entrepreneur pour appréhender le long-terme.
Lorsqu'on a le nez sur une toile pointilliste, on ne voit que des petits points de couleurs, sans forme particulière.
Il faut absolument prendre du recul pour pouvoir entrevoir et admirer la globalité de l’œuvre.

A l’image d’un entrepreneur, qui doit, certes, gérer les tâches quotidiennes mais également se focaliser sur sa ligne d’horizon et ses objectifs à long-terme.
Fragmenter les tâches

(Easy : crédit image)

Pour un pointilliste, chaque point ne demande qu'un temps et un effort limités. La somme de ces points conduit vers l'oeuvre.
C’est la base de toute gestion de projet et donc de toutes tâches d'un entrepreneur. Toujours aller vers des systèmes de moindre complexité. Toujours segmenter puis résoudre point par point
Bien se préparer

(Seurat : Un dimanche après-midi à l'Île de la Grande Jatte)

Un dimanche après-midi à l'Île de la Grande Jatt

Pour ce tableau, Seurat réalisa 38 croquis à l'huile et 23 dessins préparatoires.
Et ce ne fut pas le seul où il opérera ainsi! Chacun de ses tableaux furent préparés, de manière précise voire clinique.
Et pour vous, entrepreneurs, là – dans la préparation – réside la clef du succès !
Vous devez répétez vos pitchs 20 fois, 40 fois, 100 fois s’il le faut, jusqu’à atteindre une sérénité suffisante pour ne plus réfléchir lors de l’exécution.
Quoi de plus désastreux que de perdre le fil de sa présentation devant un parterre d’investisseurs ou être décontenancé devant un prospect prometteur !
Boileau le disait : « 20 fois sur le métier remettez votre ouvrage ». Donc, à bon entendeur…
Et vous entrepreneurs, savez-vous écouter les pointillistes ?

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general