Les Maçons Parisiens, un partenaire solide grâce à son statut de coopérative (Article sponsorisé)

Logo Les Macons ParisiensDans la situation financière et économique que nous traversons actuellement, trouver et faire confiance à un partenaire solide peut-être difficile. Prendre conscience de la nécessité de revenir à des valeurs fondamentales, qui replacent l'être humain  au centre des enjeux économiques, peut l’être encore plus.

Dès 1930, Les Maçons Parisiens sont à l’avant-garde de l’entrepreneuriat en fondant une coopérative où les associés sont les salariés de l’entreprise. Créée par Arthur Mortegoutte et son frère Maurice, l’entreprise poursuit son développement dans la construction de bâtiments collectifs, logements, bureaux, équipements publics après la seconde guerre mondiale en participant activement à la reconstruction de la France avec la seconde génération incarnée par Rémy et Roland Mortegoutte.
 
Aujourd’hui, c’est François Mortegoutte qui dirige la coopérative. Forte d’un CA de plus de 50 millions d’euros et de 250 personnes, Les Maçons Parisiens se sont développés et proposent la rénovation immobilière, la rénovation de locaux commerciaux, la rénovation de monuments, etc… dans toute la région parisienne. Ils font également l'extension de vos maisons et des bâtiments. Avec Les Maçons Parisiens, ce sont des conseils personnalisés et un respect des délais fixés.
 
Les Maçons Parisiens ont la réputation de réaliser depuis toujours un travail de qualité et de respecter les délais prescrits grâce à leur organisation, à leurs ingénieurs et à leur main-d'œuvre qualifiée.
 
Cette longévité, cette stabilité et ce développement régulier et constant à travers les décennies, Les Maçons Parisiens le doivent à leur statut : la coopérative.
 
Les principes de la SCOP (Société Coopérative et Participative) peuvent en effet faciliter la conciliation entre efficacité économique et équité sociale. Loin des problèmes de gouvernance de certaines entreprises (bonus, répartition des richesses, licenciement…), la coopérative Les Maçons Parisiens attachent beaucoup d’importance à l’écoute et l’évolution des savoirs faire de ses collaborateurs du fait de leur situation de salariés-associés. Cette écoute et ce professionnalisme à l’intérieur de la coopérative rejaillit dans le rapport avec les clients.
 
Dans une SCOP, le pouvoir est aux mains des salariés actionnaires. En effet, le capital d'une SCOP doit être détenu à 51% par des actionnaires salariés. Pour les droits de vote, la répartition est encore plus en faveur des actionnaires salariés, car ces derniers conservent obligatoirement 66% des droits de vote. La SCOP applique le principe du 1 personne = 1 voix. Que vous possédiez 50% du capital ou 1 action, votre voix comptera autant lors d'une assemblée générale.
 
Concernant la répartition des bénéfices et contrairement aux sociétés traditionnelles, les SCOP sont soumises à un régime spécifique. Au minimum 16 % (et en pratique 45 %) des bénéfices sont transformés en « réserves impartageables », propriété de l'entreprise et non des associés.
Au minimum 25 % (et en pratique 45 %), est transformé en participation versée à tous les salariés (associés ou non). Facultative dans les entreprises de moins de 50 salariés, SCOP y compris, la participation est présente dans la très large majorité des SCOP.
 
Réserves affectées aux investissements et au développement, très utiles pour traverser les conjonctures difficiles, participations versées aux salariés élevées procurant une forte motivation ne se démentant pas dans le temps, actionnariat salarié permettant une stabilité à toute épreuve, les coopératives et Les Maçons Parisiens sont armés pour affronter l’avenir.
Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general