« Les minutes entrepreneuriales » : Un survol créateur

Fochi Jean Claude Par Jean Claude Fochi (chroniqueur exclusif) – Aide au projet de création et à l'élaboration de Business plan

C'est en examinant comment on se lance dans une création d'entreprise que l'on peut communiquer à d'autres la vérité sur des clichés à propos de "qui est fait pour être entrepreneur ? " Parmi les clichés les plus tenaces on a:"c'est dans la famille", bien entendu démenti par des enfants qui n'ont pas su continuer l'œuvre paternelle. Tout ce qui précède le lancement d'une entreprise est une suite de mûrissements d'idées suivie d'une action effective. On peut la schématiser en deux parties, la première, se persuader de devenir créateur et la seconde, se persuader de créer "l'entreprise"; il ya deux "objets en devenir": le créateur et l'entreprise.

La division en deux étapes est fortement liée à l'appréhension des enjeux et des risques que l'on prend en changeant de perspective sociale et professionnelle. Commençons par faire parler les statistiques; sur 100 personnes 13 ont la capacité de devenir entrepreneur. Il en résulte que si vous voulez vous convaincre que vous êtes élu, alors comptez 8 personnes autour de vous puis constatez qu'il n'y a personne qui soit chef d'entreprise. Si vous avez un patron alors comptez 16 personnes et constatez à nouveau que vous êtes le seul ou la seule. C'est un raisonnement assez douteux mais alors, à quoi servent les statistiques, sinon à nous indiquer le taux de chômage.

Il y a donc deux phases, celle de la désidérabilité et celle de la faisabilité: je désire créer, être créateur puis je transforme la faisabilité de mon projet en lancement de l'entreprise. Il va y avoir des moments de stagnation puis soudainement, par des déclenchements une réactivation de la progression.Ces facteurs de déclenchement sont variés et proviennent à la fois de l'extérieur et de l'intérieur de vous -même; de votre entourage immédiat comme des conditions plus générales, professionnelles ou sociales.

Vous vous informez, réfléchissez, pesez, laissez reposer, toutes attitudes personnelles puis lorsque cela vous tient, que vous vous sentez créateur, alors vous allez explorer, en les imaginant et les bâtissant sur le papier, ce que l'on appelle une vision, c'est à dire une activité qui fabrique un produit ou un service pour des clients qui paieront pour ce que vous leur fournissez, maintenant ou plus tard. Il y aura plusieurs visions qui se succèderont, s'améliorant au fur et à mesure.

Dès maintenant je veux vous rassurer sur la question lancinante: quel produit ou quel service ? Votre histoire professionnelle et personnelle est soit à ses débuts, soit entamée ou consistante. Il est évident que la facilité du choix d'une orientation ne va pas être semblable pour chacun de ces trois cas. Et puis, là aussi on peut distinguer plusieurs étapes une fois votre entreprise lancée: démarrage, noyade suivie de survie, décollage, début de la constitution d'un capital pour investir à nouveau. Cela peut durer entre deux et quatre ans, en moyenne. Vous avez démarré dans un secteur d'activité que vous avez eu tout loisir d'observer, vous avez pénétré son fonctionnement, précisé les points d'ombre de votre plan d'affaires(B.P); vous êtes à même d'innover. Pas de lancer un produit dit de rupture, mais de faire évoluer, de changer quelquechose. Donc entre le début et ce moment de consolidation il y a eu évolution.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general