Les prix ?

Miss andree fraiderik-vertinoPar Andree Fraiderik-Vertino (chroniqueur exclusif) -Business Madame

Sur le blog Cezame de mon ami Erick H. je vois un sujet sur un prix de l'entrepreneur responsable. Ou des femmes responsables et entrepreneurs … bref je ne sais plus. Pour autant je note, tient un prix, encore un. Légitime et valeureux certainement.  La semaine prochaine La Tribune remettra également des prix avec ses partenaires (Essec, BFM, …). Un prix qui vise les dirigeantes, pas uniquement les créatrices d'entreprise. Les entrepreneurs qui recevront ces prix vont ils changer le monde, Non. Crééront ils de la valeur, oui ou du moins ils essaieront et auront (ont) déjà l'ambition de croire en leur projet et le porter. Et puis il y a certainement des porteurses de projet, Awa ou Guillaume au Mali ou au Burkina Fasso qui n'ont attendu personne et pas même les grands groupes pour avoir des idées superbes et des dossiers aussi intelligents que nécessaires, pragmatiques qu'éclairés. Des idées mises en oeuvres sur leur temps libre, en dehors du cadre de l'entreprise et qui ne demande qu'à être encouragé. Je vous en parlerai bientôt dans une série de chroniques sur le projet EarthTalent à retrouver ici et sur ma page Business Madame.

Un temps poussiéreux et désuets, les prix ont fait leur grand retour sur le devant de la scène, trio gagnant et téléphoné alliance de médias, d'écoles, et d'annonceurs, parfois une institution ou une association dans la boucle. Chacun doit y trouver son intérêt, les entrepreneurs bien entendu à qui ces prix apportent moyens et ou visibilité médiatique en sont dans les meilleurs cas les heureux bénéficiaires. Et tant mieux.

Si certains sont hautement légitimes et reposent sur une démarche empreinte de positif et de sens, d'autres paraissent très cosmétiques. Quelques uns sont la face visible d'une politique sociale cohérente et viennent appuyer, renforcer, récompenser le travail d'acteurs engagés dans des actions pérennes.

Le thème du leadership féminin n'y échappe pas. La mode est passée par là. Telle les rendez vous de la fashion week, l'année est donc rythmée principalement par le Women's Forum en octobre et la Journée de la Femme en mars. A ces dates seulement l'on parle massivement des mesures prises ici et là pour la nomination d'une femme à un board ou un plan de mentoring là. Mais les choses bougent et rapidement, avec de belles perspectives. Est ce à dire que les DRH et responsable RSE des PME et surtout des grands groupes aient appliqués les engagements pris lors des dernières sessions des forums économiques ? Y a t il au delà de l'étape de prise de conscience, une vraie fleuraison, implémentation laissant voir des projets arrivés à maturité, volonté d'hommes autant que de femmes ? Humains, contemporains, complexes et simples à la fois, puissant par la modestie et l'ambition de ceux qui les pensent. Ambiguité, paradigme, … les temps semblent favoriser les entrepreneurs du réel et les leaders visionaires emprunts de soft power.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general