L’état de l’informatique, un indicateur ?

Cazaban_philippe
Par Philippe Cazaban (chroniqueur exclusif) – Trouveur de solutions pragmatiques

Le bon ou le mauvais état du système informatique d’une entreprise serait-il un indicateur de la bonne ou mauvaise santé de celle-ci ?

Ne croyez pas que je veuille positionner le système informatique de l’entreprise autrement qu’à sa place ! J’ai suffisamment écrit à ce sujet dans mes différentes chroniques pour ne pas changer d’avis en ce mois de mars annonciateur du prochain printemps (même en ces temps d’élection, je ne retourne pas ma veste !). Non, c’est sûr, ferme et définitif : le système informatique d’une entreprise n’est qu’un outil dont l’importance varie en fonction de l’activité, même s’il a tendance à prendre beaucoup de place aujourd’hui.

L’origine de ma question initiale un peu provocatrice vient de diverses expériences récentes. Depuis quelques années, j’ai été amené à travailler pour des clients en situation difficile. Je crois que le contexte le moins facile a été cette mission au cours de laquelle j’ai vu l’effectif de l’entreprise fondre à tel point qu’à la fin de mon intervention l’entreprise comptait moitié moins de salariés qu’au début ! Organiser un projet de changement de système informatique intégré dans un contexte aussi perturbé n’est pas une mince affaire, croyez-moi… Dans la plupart des cas que j’ai rencontrés, à un moment donné, les actionnaires décident de changer la direction de l’entreprise pour tenter de la remettre sur les rails. Et systématiquement, la nouvelle direction veut travailler sur la mise à niveau de l’outil informatique. Il ne s’agit pas toujours de changer le système en place (souvent l’entreprise n’en a pas les moyens !), mais plutôt d’utiliser le plus correctement et le plus complètement possible les outils existants pour disposer d’une information fiable au bon moment et pour fluidifier au mieux le flux d’informations dans l’entreprise et avec les partenaires extérieurs, clients ou fournisseurs.

Dans tous les cas, je constate que d’une part l’entreprise n’est pas au mieux de sa forme et d’autre part le système informatique, ou plutôt le système d’information pour être plus exact, est dans un état lamentable. D’où ma question. Il me paraît clair qu’il y a un lien de cause à effet. En revanche, comprendre comment ce lien fonctionne ne me semble pas évident. C’est un peu l’histoire de la poule et de l’œuf… Je crois que souvent, la dégradation de l’une et de l’autre sont simultanées et s’entrainent mutuellement. Je m’explique.

L’entreprise rencontre des difficultés. La direction traite les problèmes les plus urgents qui ne sont jamais son système d’information (et c’est bien normal). En revanche, on oublie facilement que l’outil informatique accompagne et supporte pratiquement toutes les fonctions de l’entreprise et qu’il est donc impacté par beaucoup de décisions ou changements décidés pour mieux faire fonctionner l’entreprise.

Ayant été oublié, l’outil informatique ne suit pas et n’évolue pas pour s’adapter aux nouvelles dispositions. Il peut alors devenir un frein à l’efficacité des décisions prises, voire amplifier les difficultés de l’entreprise ! On peut ainsi entrer dans un cercle vicieux dont on ne sort que par une volonté de relancer l’entreprise. Cela nécessite toujours un investissement complémentaire, d’où l’intervention des actionnaires évoquée ci-dessus.

Bon, je ne prétends pas détenir la vérité absolue et infaillible en ce domaine, mais je vous livre ici ce que je perçois. Que vos expériences personnelles soient différentes ou bien qu’elles corroborent mes impressions, donnez-moi votre avis !

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general