Lutter contre l’abstentéisme c’est aussi balayer devant sa porte

Bertrand_duperrin Par Bertrand Duperrin – Consultant en Management

Que n'entend on pas sur le mal qui frappe nombre d'entreprises. Si ses conséquences (lourdes) sont connues pour l'entreprise, entrainant des coûts importants et des procédures de contrôle à l'impact financier non négligable…sans compter le temps passé à les mettre en oeuvre, il est très intéressant de se pencher sur ses causes.

Pour nombre de managers la cause est simple: salariés non motivés au mieux, fainéants et tire au flanc au pire, trop motivés par les loisirs…si la propension de certains à n'avoir qu'un goût modéré pour l'effort est connue il n'en reste pas moins qu'il me semble amusant de voir énumérer une telle liste sans que le manager en question soit soudainement pris d'un vague doute.

Peu impliqué, pas motivé…à qui la faute ? Au collaborateur ou au manager ? Je pense qu'en tant que responsable d'une équipe, d'un service, c'est au manager de donner à chacun une raison de se lever le matin. Et si possible d'aller travailler en souriant. S'il est malaisé d'arriver à ce tableau idyllique il n'en reste pas moins que le management porte une grande part de responsabilité dans l'absentéisme.

Quelques pistes ? En passant sur le levier financier dont chacun sait qu'il n'a d'effet qu'un temps, on oublie souvent de donner du sens au rôle de chacun. Faire en sorte que chacun connaisse son importance, son rôle, dans le résultat final. Combien de fois n'ai-je pas entendu "je connais ma tâche mais je ne sais à quoi elle sert au final dans l'entreprise". Que le développeur sache que les dix lignes de code qu'il vient de produire servent au final à faire fonctionner telle application chez le client ou se retrouve dans telle partie du logiciel interne d'un avion de ligne, que le personnel d'entretien sache que c'est grâce à la propreté des locaux qu'on arrive à d'excellents résultats en termes de qualité…et que les clients sont flattés d'être reçus au siège et signent plus facilement les contrats…il n'est pas de tâche inutile…reste à ce que chacun puisse se dire "grâce à moi……". C'est là un des rôles les plus souvent négligés, parce qu'il est plus simple de dire "exécute et tais toi". D'autant plus que si l'on sait pourquoi on peut envisager son travail d'une autre manière afin que le rendu final soit en phase avec le besoin réel en bout de chaîne plutot que de considérer sa tâche comme déconnectée du reste de la vie de l'entreprise.

De quoi méditer pendant les vacances.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general