Mamans & entrepreneuses : Val de la Stickerie

Le_rouzic_mathilde
Par Mathilde Le Rouzic (contributeur) – Entrepreneuse

Dealer officiel de papiers collants, c’est comme ça que se présente La Stickerie,
le site créé par Val et son mari. Contrairement à ce qu’on pourrait
imaginer l’activité est loin d’être anecdotique, puisque aujourd’hui,
ils font imprimer pas moins de 40.000 stickers par semaine.

Pour avoir commandé récemment trois séries de stickers chez eux,
j’ai eu un aperçu de ses horaires. Pour avoir bossé autrefois sur du
print, je connais un peu les contraintes des supports.

Bref, je me suis vraiment demandé comment elle trouvait le temps de
préparer ses planches amalgamées, de récupérer ses sorties chez
l’imprimeur, de faire de jolis colis avec des échantillons et du papier
de soie à l’intérieur. Et enfin, comment elle faisait pour être
présente à 100% auprès de ses deux filles de 9 et 4 ans. C’est à elle !

Que faisais-tu juste avant de créer la Stickerie ?

Le français étant ma matière de prédilection je voulais être
journaliste puis je me suis dit un jour “je veux mon appart” et là j’ai
compris qu’il fallait que je bosse vite, alors j’ai fait de la gestion
commerciale, en 1994,pour une grosse boîte du groupe Cora-Révillon,
d’abord, dans laquelle j’ai appris la polyvalence obligatoire de la
jeune femme de 22 ans “qui n’en veut” puis ensuite(4 ans après) Bébé
s’annonce et licenciement économique, j’ai pas repris donc.
J’ai profité de bébé, me suis formée en Anglais des affaires, puis j’ai
passé un concours pour un établissement public et j’ai réussi.
Je me suis retrouvée à faire 140 km A/R par jour pour aller bosser, je
partais prendre mon train ma fille de 18 mois dormait, je revenais le
soir, le train en retard 4 fois sur 5 ma fille à la garderie…le gros
stress quotidien, pour un épanouissement professionnel proche du niveau
zéro, dans un environnement où la volonté de réussir est perçu comme
une envie d’écraser les autres et l’assurance comme un défaut à bannir.
Je ne supportais plus de me sentir tiré par le bas, j’avais des idées,
l’envie d’avancer, de me sentir vivre.

La création d’entreprise, c’est venu avant ou après les enfants ?

Alors quand j’ai été enceinte, ca a été le tournant. J’ai pris un congé parental de 3 ans durant lequel mon graphiste de mari (Monsieur Deez)
a commencé par créer la stickerie, un bon plan pour créer et/ou
imprimer ses stickers en amalgame tout en respectant une qualité de
produit. Voyant que nous attirions de plus en plus de monde, surtout
des graphistes, que le bouche à oreille marchait bien, je me suis dit
allez, je met mon grain de sel, dépôt de la marque et hop tout s’est
enchainé. J’ai pris un congé sans solde pour créer la Sarl Como-estas ? qui me permettra de diversifier les produits proposés tout en continuant d’améliorer les services de la stickerie.

Fais-nous rêver… ta journée type ressemble à quoi

?

Ma journée type compte 18 heures de labeur ! Exemple :
7 heures les enfants, la petite a faim, puis marathon pour en habiller
une puis l’autre, veiller à ce qu’elle soit nickel pour que Papa les
amène à l’école pendant que je me prépare pour affronter tous les mails
et les coups de fils à répondre, pas finis tout ça qu’il faut déjà les
récupèrer pour le repas de midi, et oui chez nous chef d’entreprise ne
te permet pas d’inscrire les enfants à la cantine puisque on travaille
à côté de l’école (sic!) donc marathon pour préparer et servir le repas
puis débarasser et faire le 12ème café quand les enfants repartent à
l’école avec Papa. Puis on bosse à fond pour rattraper le temps qui
nous a manqué puis encore les enfants, les devoirs, l’apprentissage du
“goût au travail” (et tu verras des devoirs au CE2 y en a des tonnes)
puis le repas puis on retourne au boulot souvent jusqu’à tard dans la
nuit…

Maman, femme, chef d’entreprise… Tu as un truc pour maintenir l’équilibre ?

Je pense que l’équilibre Maman-Epouse-Chef d’entreprise ne se trouve
pas si on essaye de chronométrer le temps que l’on accorde à chacun des
moments de la journée, à l’inverse de beaucoup je pense, je n’aime pas
la totale organisation car cela engendre une frustration du genre
“j’aurais du passer plus de temps à ci plutôt qu’à ça…”
J’aime la vie que je mène où le travail est toujours récompensé, et
aussi les responsabilités que cela engendre, à l’inverse de ce que je
vivais dans mon “ancienne vie”, si c’est pour tout chronométrer, autant
que je retourne pointer ! Le seul truc qui me manque c’est du temps
pour m’occuper de moi même en me disant que ce n’est pas du temps
perdu, genre du sport, de la relaxation, des soins..etc…des ballades
autres que virtuelles et du shopping autre que cyber !


Et enfin, une anecdote à nous raconter sur les enfants + ta boite ?

L’anecdote c’est ma fille qui met sur sa fiche de rentrée scolaire
“Mon papa il fait des dessins et ma maman des autocollants !” Si avec
ça les maîtresses n’appellent pas les services sociaux pour parents
puérils on a de la chance !

Note de Mathilde : pour plus d’infos, vous pouvez également lire l’article sur La Stickerie dans le journal du net

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general