Management de crise : souplesse, créativité, honnêteté

Lorsqu'une entreprise traverse une crise, qu'elle soit interne ou nationale, il est temps pour le manager de révéler tout son leadership. Il va devoir utiliser à bon escient tous les leviers à sa disposition pour raviver la motivation de ses collaborateurs, et pour finalement transformer cette épreuve en une opportunité pour en sortir grandi, comme nous l'explique Frédéric Fréry, en charge du cours de stratégie dans le MBA d'ESCP Europe  dans son exposé sur la stratégie de crise. Vous êtes manager et votre navire traverse une tempête? Capitaine, retroussez-vous les manches et gardez l'équilibre.

1/ Rapprochez-vous de votre équipe

Dans "chef d'équipe", il y a "chef", mais aussi, et surtout, "équipe". En période de turbulence, c'est l'équipe, et la force de sa cohésion, qui va être déterminante quant à l'issue de la crise. Le rôle du manager est avant tout de fédérer son équipe. On a tous en tête des exemples d'entreprises au bord du naufrage qui ont été sauvées par la détermination de leurs employés. Pour éviter le syndrome de victimisation, vous pouvez inciter vos collaborateurs à être des acteurs impliqués dans cette opération sauvetage. Et ils auront besoin de toute votre considération, en cette période de doute qui peut ébranler l'estime de soi, et qui peut donner l'impression d'être l'objet d'un processus déshumanisé. Le management de crise est basé sur le respect. N'hésitez pas à les encourager, à valoriser leurs efforts, à saluer leurs résultats.

Mais si vous vous efforcez d'exacerber votre leadership, ne négligez pas votre équilibre personnel, pour éviter le burn-out. Votre équipe a besoin d'un manager serein et confiant. Vous pouvez vous rapprocher de vos pairs pour ne pas vous sentir seul et accablé par l'ampleur de la tâche. Et accordez-vous le droit de "décrocher" pour penser à vous.

2/ Parlez vrai

Communiquer est essentiel en période de turbulence. L'incertitude génère des tensions qu'il vaut mieux désamorcer avant qu'elles ne s'enveniment. Organisez des entretiens individuels pour écouter les inquiétudes de chacun, et des réunions pour favoriser l'échange de bonnes pratiques.

Mais plus que jamais, la communication doit être pragmatique. Avec une inquiétude qui lui est inhérente, la crise est propice aux rumeurs et aux fantasmes. Pour désamorcer cette surenchère, le manager doit être très honnête dans son discours. Vos collaborateurs attendent de vous que vous leur disiez la vérité, mais aussi que vous leur exposiez clairement un plan pour sortir de l'ornière.

Quand une entreprise traverse une crise, les employés ignorent bien souvent pourquoi. En informant vos collaborateurs sur la situation, en leur donnant les clés pour comprendre, vous donnerez du sens à leurs actions.

3 / Regardez plus loin

Une crise peut être perçue comme une opportunité pour donner un nouvel essor à une entreprise, à condition d'être créatif, et de viser l'après-crise. Pour motiver votre équipe à se projeter au-delà de cette période angoissante, misez sur l'intelligence collective, car elle est riche et galvanisante. Chacun peut contribuer à l'évolution de son entreprise. L'innovation, en terme de produits, de processus, d'organisation, est plus pertinente si elle est initiée par ceux qui la mettent en oeuvre. Outre qu'elle aboutit à des résultats si elle est bien menée, la mobilisation autour d'un projet commun remonte la jauge de la motivation, et de l'estime de soi.

Une formation en management de projet, comme en propose devop par exemple, peut être enrichissante pour vous aider à révéler le potentiel de chacun de vos collaborateurs.

Quant à vous, vous devez être capable de sortir du cadre habituel, de faire preuve de souplesse, d'oser bousculer les procédures. Soyez audacieux.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general