« Petite chronique boursière  » – Notons le Wall Street Journal ! (1)

Vincent_colot Par Vincent Colot (chroniqueur exclusif) – Analyste financier

Les Américains (du Nord) sont de grands pragmatiques. Ils adorent ainsi établir des listes, notamment quand elles peuvent être utiles à la prise de décision : étapes à suivre dans une procédure, garde-fous à respecter, points de contrôle en tous genres, bonnes résolutions, etc.

Il y a quelques jours, le célèbre quotidien financier américain, le Wall Street Journal, ouvrait ses colonnes à Morgan Housel, un chroniqueur du presque aussi célèbre site de finances individuelles « The Motley Fool », à charge pour lui de répertorier toute une série de règles à respecter par les investisseurs lorsqu’ils abordent la Bourse.

Ci-après (et dans ma prochaine chronique en date du 26 décembre), je reprends ses 16 règles et je leur attribue une note allant de 0 à 4 selon la pertinence que je leur attribue (0 = pas pertinent du tout et 4 = pertinent au plus haut point), avec à chaque fois un petit commentaire. Eh oui, après tout, si vous me faites le plaisir de me lire, c’est aussi pour avoir mon opinion … Commençons donc par les 8 premières règles.

Règle 1 : Il n’est pas raisonnable de considérer les krachs boursiers passés comme des opportunités et les krachs boursiers futurs comme des risques.

            Ma note : 1

Hum, ça commence bien … L’objectif de cette règle est sans doute d’amener l’investisseur à inscrire ses décisions dans le temps long. Il n’empêche : un krach à venir, surtout lorsqu’on est investi sur le marché, est bel et bien un risque, dans le sens d’une réduction de son capital. Quid si vous avez un urgent besoin de votre argent précisément au moment d’un krach ? Et si on peut en effet espérer qu’à terme, une lourde chute boursière peut se rattraper, tout investisseur n’a pas forcément les fonds pour ré-investir au plus bas du marché.

Règle 2 : La plupart des bulles commencent avec une idée rationnelle qui est finalement portée à un niveau extrême d’irrationalité.

            Ma note : 2,5

C’est indéniable : à la base de toute bulle, il y a un substrat logique solide. En 2000, Internet était bel et bien appelé à changer notre quotidien et en 2007, la finance, correctement utilisée, permettait de réduire les risques. Et, dans les deux cas, les exagérations ont amené des désillusions, au moins pour les investisseurs. Mais, bien qu’appelant à considérer les niveaux de valorisation, cette règle n’est pas tout à fait opérationnelle : on ne peut souvent prendre conscience qu’une idée a été portée à un « niveau extrême d’irrationalité » que sur ses décombres, donc que trop tard.

Règle 3 : « Je ne sais pas » est l’expression malheureusement la plus sous-utilisée dans le monde de l’investissement.

            Ma note : 3

D’accord. Si vous ne savez pas, mieux vaut ne pas faire comme si vous saviez. Quelqu’un a dit un jour : « Tous les problèmes des hommes proviennent du fait qu’ils ne peuvent pas rester assis tranquillement dans une pièce vide ». Il y a du vrai, même si, à cette allure-là, le progrès humain se ferait attendre. Mais j’irais plus loin que cette règle 3 en disant : Si vous n’avez pas un raisonnement suffisamment solide pour croire que vous savez mieux que le marché, ne changez rien à vos investissements.

Règle 4 : La pensée à court terme est à la base de la plupart des erreurs d’investissement.

            Ma note : 2

Mon problème ici est que je ne sais pas vraiment ce que signifie « la pensée à court terme ». Car un investisseur qui évalue correctement une action (ce qui passe par la prise en considération d’éléments prévisionnels de long terme) peut très bien profiter d’erreurs de marché qui se manifestent à court terme et gagner de l’argent relativement vite. Tandis qu’un autre investisseur ne bénéficiera en rien du long terme si son raisonnement est vicié à la base. Ce qui est vrai, par contre, c’est que l’investisseur individuel ne peut espérer battre les professionnels, souvent obsédés par les mouvements de marché à quelques mois, qu’en restant fidèle à une méthode qui a fait ses preuves à long terme (sans nécessairement se vérifier à tout moment).

Règle 5 : Investir est avant tout un jeu psychologique.

            Ma note : 3

Si vous avez une capacité de résistance émotionnelle au-dessus de la moyenne (permettant d’éviter les pièges d’acheter au plus haut et de vendre au plus bas), il est certain que vous serez un meilleur investisseur sur le long terme. C’est capital. N’oublions néanmoins pas qu’une connaissance technique minimale est requise avant de s’aventurer sur les marchés.

Règle 6 : En économie, les choses changent vite – et plus radicalement que la plupart des gens le pensent.

            Ma note : 2,5

Ici, je suis un peu mal à l’aise pour le noter. Il a en effet raison de dire que l’état de l’économie à un moment donné peut se modifier assez rapidement, surtout depuis la mondialisation accélérée des échanges. Mais les grandes lois économiques, elles, restent assez stables : par exemple, en économie, il y a toujours des cycles (plus ou moins marqués et plus ou moins rapides, il est vrai) tandis qu’en finance, il y a des retours vers la moyenne (rentabilité des entreprises, valorisation boursière, etc.).

Règle 7 : Trois des plus importantes variables à considérer avant d’investir sont la valorisation des actions au moment de leur achat, la durée prévue de votre investissement et les frais que vous devez acquitter aux intermédiaires

            Ma note : 4

            Rien à redire : 100% d’accord.

Règle 8 : Le marché ne rémunère pas la complexité de votre prise de décision

            Ma note : 4

Ici aussi, tout à fait d’accord. Remplir des feuilles Excel ad nauseam n’est en aucun cas une garantie de succès en Bourse. Peut-être même au contraire : les procédures les plus simples peut souvent s’avérer les plus opérantes. Mais sélectionner ces procédures demande aussi du travail …

Résumons-nous : à mi-chemin (8 règles examinées sur un total de 16), je décerne une note de 22 sur un maximum possible de 32. Soit une moyenne de 69%.

Elève Morgan, vous avez gagné le droit de revenir en deuxième semaine. Nous regarderons de plus près vos 8 dernières règles … Rendez-vous fixé au 26 décembre !

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general