Patrick Wong, Rock and Feather – L’interview « Envie d’entreprendre »

L'interview Envie d'entreprendre par Olivier Marone, créateur et responsable du site

Patrick WongPrésentez vous ainsi que votre entreprise.

Je m'appelle Patrick WONG et je suis le fondateur de la marque Rock and Feather. J'ai 23 ans et suis fraîchement diplômé de l'EDHEC business school.

Rock and Feather c'est une nouvelle marque de prêt à porter qui a vocation à présenter des vêtements chics, de qualité et ludiques. En effet, avec le concept de la collection de polos XY, chaque polo que vous choisissez est unique, choisissez sur le site une couleur et choisissez ensuite un numéro (numéro fétiche, etc…). Personne d'autre ne peut plus avoir ce numéro dans la couleur choisie,exceptée une personne du sexe opposé qui peut avoir exactement le même. Et une fois que les deux personnes du sexe opposé ont acheté le même polo avec le même numéro, un e-mail automatique est envoyé a chacun pour dire que le polo est acheté par le sexe opposé et un lien est cliquable sur le mail pour découvrir le profil de l'autre !

Les numéros que vous choisissez sont brodés sur le bas à droite du polo, comme ca dans la rue on peut voir le numéro et peut être rencontrer son âme sœur !

Le point de départ de Rock and Feather.

J'ai eu l'idée des polos XY il y a plus de deux ans alors que je me promenais avec une amie dans les rues de Paris. En croisant un jeune homme charmant mon amie me dit "c'est fou toutes les rencontres que l'on peut louper dans la vie. Tu vois lui c'est peut être l'homme de ma vie, mais a part savoir qu'il a un beau polo, je ne pourrais jamais rien savoir de plus sur lui !" Et c'est là que ca a fait tilt dans ma tête. On n'ose que trop rarement aborder un(e) inconnu(e) dans la rue car cela parait inopportun et déplacé. C'était donc l'occasion rêvée de trouver une solution à ce problème! J'ai longtemps laissé murir l'idée car je ne travaillais à l'époque que depuis 3 mois en tant qu'apprenti fiscaliste dans une société environnementale du CAC40. A la fin de l'apprentissage j'avais déjà pas mal entrepris les démarches pour me lancer (trouver les fournisseurs, les webmasters, les fonds…) Je me suis donc dit que c'était le moment ou jamais de me jeter dans le grand bain !

Logo Rock and FeatherLa création de votre société fut-elle plus dure que prévu ?

La création en soit ne fut pas difficile, les démarches administratives se font assez facilement, mais c'est surtout le lancement qui a été et est difficile, surtout lorsqu'on décide de se lancer alors que le secteur "est en crise", mais on s'accroche et on est bien content de se lever avec le sourire au lèvre tous les matins car on sait qu'on va faire quelque chose qu'on aime !

A refaire, concernant votre entreprise, vous referiez quoi ?

Et bien pour l'instant je ne peux pas réellement penser a refaire quoi que ce soit car l'entreprise est vraiment jeune, et je n'ai pas assez de recul. Mais c'est vrai que de petits regrets surgissent déjà, comme l'idée de m'associer ou non…

Pour vous, un client Rock and Feather est un client…

curieux, friands de nouveaux concepts, qui sait pourquoi il achète le produit, qui désire donner une vie à ses vêtements, une histoire. Il est aussi tout tremblant lorsqu'il choisit son numéro à faire broder sur son polo car il se demande qui va être la personne à l'autre bout de l'écran qui choisira le même numéro que lui. C'est aussi lui qui saura reconnaitre et juger de la qualité du produit, deux éléments qui seront déterminant pour la progression et la pérennité de Rock and Feather.

Votre meilleur souvenir d'entrepreneur.

La société est pour l'instant vraiment très jeune, mais de cette jeune existence, le meilleur souvenir que j'ai est le soutien des proches (amis et familles) mais aussi de la mobilisation et de la solidarité de ces derniers. On se sent pousser des ailes lorsqu'on reçoit un mail d'encouragement, ou un mail d'un entrepreneur qui nous propose de prendre un café pour échanger des idées. C'est ca en fait; les rencontres que l'on fait tout au long de cette aventure sont mes meilleurs (récents) souvenirs.

"LE" conseil à donner à un futur entrepreneur.

FONCEZ ! Si vous avez une idée, qu'elle soit bonne ou mauvaise, le principal est d'en faire ressortir quelque chose qui vous représente, que vous aimez. Si tous les matins vous vous dites qu'il faudrait que vous songiez à concrétiser votre idée c'est que vous êtes déjà en train d'entreprendre… Il faut alors en parler autour de vous, ne pas hésiter à demander des conseils, tout n'est pas forcément formaté tel un plan détaillé de votre dernier commentaire composé de français ! Vous pensez à quelque chose ? notez, testez. Si ca ne va pas ajustez, rectifiez le tire.

Pour ma part dès que j'ai une idée que ce soit à 2h du matin (et oui un entrepreneur ne s'arrête jamais !) ou à 6h, je la note dans mon téléphone et active l'alarme pour me le rappeler.

La peur de se lancer me parait être le plus grand obstacle pour entreprendre. Et c'est dommage car une fois lancé, on se demande de quoi on avait peur. Et si ce ne marche pas alors ? et bien on se relève ! C'est souvent ce que ma mère me dit, lorsque tu tombes, tu ne restes pas par terre non ? tu te relèves ? et bien c'est la même chose lorsque tu entreprends! C'est bien ce conseil que j'oserai donner : Lancez-vous… !

Rock and Feather

L'entreprise existante que vous auriez aimé créer ?

Une entreprise un peu particulière qui s'appelle la grameen bank. Enfin, à l'ère de Muhammad Yunus… C'est surtout l'idée du microcrédit qui me semble fascinante, réinventer un modèle de financement pour que tout le monde avance ensemble, ca c'est l'entreprise que j'aurais aimé crée !

L'entreprise de vos rêves ferait quoi ?

Elle emmènerait tout le monde dans une aventure où chacun est heureux de se réveiller le matin pour aller y travailler, non pas par obligation financière, mais par plaisir purement et simplement. Elle donnerait autant d'importance au côté humain du commerce qu'à l'activité en elle même. Elle laisserait émerger les idées de chacun quelle que soit sa position dans l'entreprise.

"L'idée" entrepreneuriale du siècle ?

Mince le microcrédit c'était au siècle dernier…Celle de ce siècle reste pour moi Facebook, bien sur ce n'est pas l'exemple le plus original…mais réussir en si peu de temps à devenir un tel empire ca relève, pour moi, du génie. Bien sur il y a l'histoire de la création qui est bien connu, mais c'est tout de même en partie grâce à Mark Zuckerberg que plus de 300 000 emplois ont été crées…

Un modèle d'entrepreneur ?

Cela peut paraitre déplacé mais je pense à Coluche…Pour les restos du cœur. Ce n'est pas pour paraitre philanthrope ou quoi que ce soit, mais c'est sa démarche qui m'a plu. Au lieu de parler, agissons et voyons ce qui se passe. 25 ans plus tard, des millions de familles sauvées, une institution devenue indispensable. Et bien on a vu ce qui se passait lorsqu'on se lançait…lorsqu'on veut on peut!

Microsoft, Apple ou Google ?

Difficile de choisir entre trois startup qui ont révolutionné le monde numérique! Mais j'opterai tout de même pour Microsoft car c'est avec leurs ordinateurs qu'on a tous commencé à jouer à notre premier solitaire :). Mais la puissance de Google et Apple en terme de marketing et d'innovations ces dernières années m'impressionne grandement. Pour dire, je pense qu'il n'y a pas une seule école qui n'a pas fait une étude de cas leur concernant !

Polo XY Rock and Feather

Un petit portefeuille boursier ?

Oui…un tout petit…mais que j'ai depuis mes 18ans…je ne sais pas ce qu'il devient d'ailleurs car le monde de la finance et de la spéculation ce n'est pas vraiment mon truc. Je l'avais ouvert à l'époque sur les conseils du banquier de mon père. ..

"L'envie d'entreprendre", de tout jeune ?

Je dirais plutôt "l'envie de faire du commerce" de tout jeune. J'ai toujours voulu faire du commerce en revendant tout ce que je trouvais. Cela commençait par revendre un vieux stock de swatch vintage que mon oncle laissait trainer dans son placard (Echec total d'ailleurs !). Je trouvais ensuite des avant premières de chaussures de marques que je revendais sur les sites d'enchères. Durant mes études en école de commerce je me suis lancé en tant qu'auto entrepreneur en proposant un service de location de fontaine de chocolat aux entreprises, traiteurs et particuliers (une fontaine qui m'avait été prêtée par le beau père de mon cousin !) C'est d'ailleurs avec ces locations que j'ai pu apporter un bon capital à Rock and Feather. En définitive, entrepreneur dans l'âme oui !

Le mot de la fin.

Un grand merci à Olivier et toute l'équipe d'envie d'entreprendre pour tenir un blog toujours plus enrichissant et surtout permettre à de jeunes créateurs comme moi de faire parler de leurs idées !

Bravo !

http://www.rock-and-feather.com

EE – Juin 2012

Si vous voulez vous aussi être interviewé et mettre en avant votre e-commerce, n'hésitez pas à me contacter maroneolivier ( @ ) yahoo.fr

Tous les samedis retrouvez l'interview "Envie d'entreprendre". Pour être sur de n'en louper aucune abonnez-vous au flux rss ou inscrivez-vous à la newsletter (en haut à droite).

Toutes les interviews "Envie d'entreprendre" se trouvent ici.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general