Startup françaises : Penser international

Gillespoupardin Par Gilles Poupardin (chroniqueur exclusif)Sencities.com

Peu de startup françaises, notamment dans le domaine du web,  se dotent d’une vraie dimension internationale avec l’ambition de créer un leader mondial. En témoigne le panorama des startup qui « comptent » aujourd’hui. Nous parvenons à créer des champions nationaux, parfois européens mais rarement à l’échelle mondiale.

Trop compliqué ? Manque d’audace ? Manque de moyens ?  Un peu des trois sans doute. Penser international et faire le grand saut demande de voir grand, d’appréhender des marchés culturellement méconnus et d’avoir les réseaux et les relais financiers pour s’implanter efficacement.

Mais s’internationaliser  tôt est un moyen de se positionner dans le jeu mondial et devenir leader.

Voici  5 raisons de penser tout de suite international :

1. Atteindre la taille critique : le marché français est souvent trop étroit et pas toujours stratégique, notamment pour les produits B to C  dont le modèle économique est fortement dépendant du nombre d’utilisateurs. Atteindre la taille critique est une nécessité. L’international  le devient aussi.

2. Construire un leader : devenir leader indiscutable sur son marché demande du temps, de l’énergie et une parfaite exécution.  Devenir un leader mondial est une entreprise d’autant plus colossale.  Les startup américaines sont bien connues pour leur savoir faire en la matière. La langue, la taille de leur marché et leur ambition sont des facteurs clés de succès. Rester sur un « petit » marché, c’est courir le risque (ou attendre l’opportunité) de se faire racheter par plus gros que sois. Pourquoi attendre de se revendre au géant plutôt que de devenir le géant ? L’international  peut permettre cela.

3. Lever des fonds : on dit souvent que les investisseurs français sont frileux et ne prennent pas le risque de financer les prochains Facebook ou Twitter. Il est vrai que les startup françaises sont souvent sous financées par rapport à leurs homologues américaines.  Mais le marché n’est pas le même. Les startup américaines naissent le plus souvent globale. Rares sont les startups françaises qui affichent  un plan de développement international  suffisamment ambitieux et surtout crédible.

4. Construire une meilleure équipe : ne vous limitez pas au recrutement de talents locaux et ouvrez vous à l’international. Il est plus simple de recruter à proximité,  mais avec un grand produit et une grande vision vous pouvez attirer n’importe qui. Votre startup et votre produit ont besoin des meilleurs. Les talents sont partout.

5. Construire un meilleur produit : Même si votre boite n’est pas implantée physiquement à l’étranger, il est fort probable, d’autant  plus si vous proposez un service en ligne, qu’il soit visité par des utilisateurs du monde entier. Réunir une équipe multiculturelle enrichit votre produit et vous oblige à penser global.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general