Petite chronique boursière : Cette indispensable huile dans les rouages

Vincent_colotPar Vincent Colot (chroniqueur exclusif) – Analyste financier

Il est un concept que tout entrepreneur comprend directement, je dirais même instinctivement : la notion de confiance. Sans confiance dans son équipe, dans ses fournisseurs, dans ses apporteurs de capitaux, son projet d’entreprise est mort-né.

Est-ce la raison pour laquelle, malgré l’une ou l’autre embellie épisodique, la création d’entreprises reste encore trop rare ? Cette pierre angulaire de toute activité économique et sociale semble se dissoudre progressivement sous nos yeux.

En effet, sondage après sondage, depuis déjà plusieurs années, il apparaît de plus en plus clairement que, dans nos sociétés modernes, la confiance des individus dans les institutions économiques et politiques, ainsi que dans les contre-pouvoirs (notamment médiatiques), s’étiole progressivement. Nos sociétés se polarisent par ailleurs sur un front idéologique qui, s’il relève parfois du non-dit, n’en est pas moins bien réel : entre un “mondialiste béat” et un “identitaire frileux”, il n’y a presque plus de discussion possible.

Forts de cet inquiétant constat, venons-en à la finance. Car, en matière financière, c’est peut-être encore plus criant qu’ailleurs : les entreprises, les journalistes, les banquiers, les experts de tous genres sont considérés, par les investisseurs notamment, avec une bonne dose de scepticisme, voire de méfiance.

Et ça se comprend ! Le grand public, celui des petits épargnants, a souvent le sentiment que les dés sont pipés à l’avantage des “sachants” soupçonnés de privilégier leurs propres intérêts. Commençons par le plus évident : certains placements sont des fraudes manifestes uniquement destinées à siphonner l’argent des plus naïfs perdant alors toute leur mise. Mais cela va bien au-delà. On se souvient par exemple de ces analystes financiers qui, avant l’éclatement de la bulle Internet, recommandaient publiquement des actions d’entreprises dont ils disaient pis que pendre en privé. Plus récemment, un journaliste d’un grand quotidien financier international (le Financial Times pour être plus précis) reconnaissait n’avoir pas tout dit de ce qu’il savait du sérieux de la crise financière de 2008 à ses tout débuts, tout en prenant des dispositions pour protéger son épargne.  Citons encore, en Australie, une commission d’enquête parlementaire qui vient de conclure à un vaste système d’abus de la part des grandes banques du pays, notamment en matière de frais indus infligés à leurs clients. Avec cette question en filigrane : doit-on donner aux banquiers, qui sont d’abord des vendeurs de produits financiers, le droit de conseiller leurs clients ? Cela mérite en effet réflexion … Et la liste des (bonnes) raisons de se méfier serait encore bien longue.

Néanmoins, la réalité est là : la confiance est indispensable à la finance, à l’économie et, au sens le plus large, au lien social entre les individus. Sans cette confiance, c’est tout l’édifice de nos sociétés, déjà fragilisé par l’affaiblissement de la classe moyenne, qui menace de s’écrouler. Appeler au sursaut de responsabilité de chacun n’est pas suffisant. Il s’agit donc de remettre de l’huile dans les rouages. C’est tout le sens d’une organisation de défense des consommateurs (et des épargnants) comme celle pour laquelle je travaille (en Europe mais hors Hexagone). A première vue, on pourrait penser que nous entretenons le doute des consommateurs à l’égard des entreprises. En fait, c’est l’inverse. Par une fonction d’intermédiation visant à cautionner le meilleur de l’offre, nous renforçons la demande et maintenons, autant que faire se peut, ce lien crucial de confiance entre les parties. Ainsi, nous sélectionnons des produits financiers qui nous apparaissent après analyse comme les plus dignes de l’intérêt du consommateur/épargnant. Ou encore nous forgeons des partenariats avec des organismes sérieux respectant un cahier des charges exigeant. Par exemple, notre toute récente offre d’un contrat d’assurance-vie avec un assureur de la place en Belgique.        

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general