« Petite chronique boursière » : En stratégie, le moyen terme n’existe pas

Vincent_colot Par Vincent Colot (chroniqueur exclusif) – Analyste financier

Le problème se pose à l’identique pour l’entrepreneur et pour l’investisseur : « A quel horizon temporel dois-je concevoir mon action ? ».

La nature de l’activité doit bien évidemment être prise en compte. La rentabilité d’un investissement commercial ou industriel doit se penser différemment en fonction de son ampleur et de sa durée de vie potentielle : une usine sidérurgique, par exemple, ne va pas se rentabiliser aussi rapidement qu’un stock de masques de carnaval (qu’il est préférable d’avoir vendus durant la période limitée des festivités). Dans le premier cas, le long terme correspond à plusieurs années tandis que dans le second cas, le long terme ne dure que quelques jours. Quant à l’investisseur boursier, selon qu’il sera trader un adepte d’une approche plus longue, le long terme sera, là aussi, une journée ou plusieurs années.

Cela étant précisé et quel que soit le cas considéré, mon point est le suivant : l’action s’inscrit nécessairement à court terme (au moment où l’acte est posé) dans le but de faire effet à long terme (au moment où le résultat de ce qui a été entrepris est analysé). Quant au moyen terme, il n’est pas relevant : se fixer un objectif à mi-parcours est même la plupart du temps contre-productif parce que, quasi-inévitablement, des événements imprévus viendront polluer ce qui était prévisible initialement.

Dès lors, une bonne stratégie (industrielle ou boursière) consiste à poser des actes à court terme qui porteront des résultats positifs à long terme, quelles que soient les circonstances qui surviennent à moyen terme.

Qu’est-ce que cela implique ?


1. Il est impératif de s’extraire du contexte du moment. Ainsi, si l’humeur économique ambiante est plutôt pessimiste, il n’est pas raisonnable de reporter, sine die, son projet. Au contraire, c’est le plus souvent en période de marasme économique, à savoir quand les autres hésitent à se lancer, que l’on peut bénéficier des meilleures conditions : financement avantageux pour les entreprises et cours boursiers sacrifiés pour les investisseurs.

2. Mais, étant donné que le chemin  à parcourir sera probablement plus épineux que prévu, il est dangereux de se fixer des objectifs trop ambitieux. En effet, l’excès de confiance entraîne généralement des prises de risque excessives. Ainsi, une entreprise qui s’endettera trop fortement (cherchant à profiter d’un effet de levier) pourrait se retrouver en graves difficultés en cas de retournement conjoncturel radical. Et l’investisseur pourrait être amené à prendre des risques inconsidérés de façon à atteindre un objectif de rendement déraisonnable.

3. Corollaire du point précédent, la flexibilité est indispensable : ne brûlez pas toutes vos cartouches dès le départ. Si les conditions changent radicalement en cours de route, il faut pouvoir recourir à un plan B. L’investisseur prendra soin d’investir progressivement son argent de façon à ne pas souffrir trop gravement d’une chute boursière inopinée (et à garder des réserves pour profiter des éventuelles aubaines). L’entrepreneur réfléchira dès le départ à la façon d’utiliser son savoir-faire et ses actifs différemment si une reconversion s’avère nécessaire (en cas d’assèchement subit de la demande pour son produit).

4. Si, à tout moment, il s’agit de rester lucide sur ses chances de réussite (et, au besoin, de réajuster le tir), la patience et le sang-froid restent des atouts précieux. Pas plus que la vie, l’économie et le monde des affaires ne suivent des trajectoires linéaires. Un échec intermédiaire ne met pas automatiquement en péril toute l’entreprise. Si vous avez le bon kit de survie (moyens financiers, savoir-faire adapté, notamment), profitez des points bas pour rebondir et atteignez de nouveaux sommets.                          

Si vous vous lancez dans l’aventure économique, à la tête d’une entreprise ou d’un portefeuille boursier, prenez bien soin de définir la durée souhaitée de votre implication : vous fixerez plus adéquatement les objectifs à atteindre et vous optimiserez vos chances de les rencontrer.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general