« Petite chronique boursière » : Le quiz 2019

« Petite chronique boursière » : Le quiz 2019

Par Vincent Colot (chroniqueur exclusif) – Analyste financier

Comme chaque année, je le sais, vous piaffez d’impatience à l’idée de tester vos connaissances financières à l’aide de mon traditionnel quiz portant sur mes chroniques des 12 derniers mois.

Le moment tant attendu est donc arrivé.

Bonne concentration !

1 -  Que penser des prévisions de fins d’année des professionnels de la finance ?

a. Elles sont souvent globalement justes et les investisseurs ont raison d’en prendre connaissance dès leur publication.

b. Elles sont souvent globalement justes mais comme elles reflètent le consensus, elles n’aident en rien les investisseurs

c. Elles sont souvent globalement fausses mais il ne sert de toute façon à rien de vouloir prédire l’avenir (et ses conséquences sur les Bourses), surtout sur les 12 prochains mois

 

2 – Les gérants actifs de fonds de placement ne battent que très difficilement la Bourse sur longue période. Quelle raison surprenante peut aider à le comprendre ?

a. Formés dans les meilleures écoles, ils sont très sophistiqués alors que les marchés sont peuplés d’amateurs qui perturbent inutilement les cours des actifs

b. S’ils manifestent une certaine habileté à acheter des actifs, ils sont par contre assez maladroits dans leurs décisions de vente

c. Ils consacrent une énergie excessive (et d’ailleurs vaine) à vouloir prévoir les résultats trimestriels des entreprises de façon à “trader” plus profitablement

 

3 – Pourquoi la sélection de quelques actions individuelles est-elle une pratique le plus souvent perdante pour l’investisseur ?

a. Parce que le marché est efficient, ce qui amène l’investisseur à avoir plus souvent tort que raison

b. Parce qu’il s’expose inutilement à des frais trop élevés

c. Parce que de trop nombreuses entreprises dégagent une rentabilité du capital inférieure à son coût

 

4 – Investir en solo est …

a. Possible avec une dose de bon sens si vous définissez votre profil de risque et identifiez les produits appropriés à ce profil et grevés des frais les moins élevés

b. Recommandé si vous en faites la première activité de votre temps libre ou, mieux encore, si vous en faites votre activité principale (trading en ligne)

c. Très déconseillé : une aide professionnelle (votre banquier ou un robo-advisor) est toujours hautement recommandée

 

5 – Qui mérite aujourd’hui l’appellation de nouveaux Maîtres de l’Univers de la finance ?

a. Les gérants des Fonds Spéculatifs (Hedge Funds) qui continuent, grâce à leurs modèles quantitatifs, à surperformer sensiblement les Bourses

b. Les fournisseurs d’indices à la base du succès des fonds indicés (ETFs)

c. Le petit club très fermé des blogueurs de la finance qui agrège un nombre de plus en plus important d’investisseurs particuliers

 

6 – La stratégie d’investissement consistant à opter pour les petites actions bon marché (“small cap value”) a été depuis l’an 2000 …

a. Totalement inopérante : ce sont les grandes actions de croissance qui ont mené la danse

b. Largement inutile : leur performance est identique à celle des autres actions mais elles se sont avérées plus risquées

c. Gagnante à condition que les investisseurs aient gardé leur sang-froid à des moments de forte volatilité

 

7 – Vous êtes à la tête d’une grande entreprise en 2019 et vous ne voulez pas décevoir vos actionnaires. Que faites-vous ?

a. Vous restez convaincu par la nécessité de création de richesse comme premier critère de vos prises de décision

b. Le respect des normes sociales et environnementales passe avant tout le reste

c. Refusant la dictature boursière du court terme, vous privilégiez de gros investissements

 

8 – Que penser du succès croissant des fonds indicés de gestion passive (ETFs) ?

a. Ils constituent clairement un danger pour la stabilité financière mondiale, de plus en plus d’argent venant s’investir sur les mêmes supports

b. Ils offrent aux investisseurs, et c’est très heureux, une solution alternative aux fonds des gérants star, souvent trop chers et potentiellement risqués

c. Promus par l’américain BlackRock, ils cherchent à déstabiliser les systèmes de retraite par répartition un peu partout sur la planète, et d’abord en France

 

9 – Qu’avons-nous récemment constaté quant aux attentes des investisseurs ?

a. Ils sont majoritairement optimistes et plus ils revendiquent un degré d’expertise en finance, plus ils sont optimsites

b. Ils sont majoritairement pessimistes : ils anticipent une prochaine crise financière, ce qui explique de faibles niveaux de valorisation des actions en Europe

c. Ils sont majoritairement réalistes et se contentent de rendements compensant bon an mal an l’inflation

 

10 – Au terme d’une minutieuse analyse, vous avez diagnostiqué pour un pays donné de meilleures perspectives économiques que ce que prétendent la majorité des analystes. Comment allez-vous essayer d’en profiter ?

a. Via un fonds composé des actions des plus grandes entreprises du pays car ce sont ces entreprises qui représentent la majeure partie du PIB de ce pays

b. Via un fonds composé d’actions d’entreprises plus petites car elles sont le plus exposées à l’économie domestique

c. Via un fonds obligataire car le surplus de croissance économique par rapport à ce qui est attendu va doper les taux d’intérêt

 

Passons aux réponses.

 

1.c ; 2.b ; 3.c ; 4.a ; 5.b : 6.c ; 7.a ; 8.b ; 9.a ; 10.b

 

8/10 ou plus ? Merci de me lire encore ; a priori, vous n’en avez pas ou plus besoin

De 5 à 7/10 ? Vous en savez déjà plus que Monsieur/Madame-tout-le-monde : le sujet semble vous intéresser, alors persévérez !

Moins de 5/10 ? Vous êtes tombé(e) un peu trop facilement dans les pièges que je vous ai tendus. Si vous avez le temps, n’hésitez pas à relire mes chroniques archivées sur Envie d'entreprendre. 

 

Laissez un avis

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general