Pour entreprendre, il n’est pas nécessaire de commencer par l’entreprise

Rey_patrickPar Patrick Rey (chroniqueur exclusif) – Consultant-Délégué Régional du Groupe ITG

Mes collègues* étaient présents au Salon des Entrepreneurs , à Paris, Porte Maillot, les 6 et 7 février. Que vient faire le "portage salarial" dans la création d’entreprise ? Eh bien, aujourd’hui, entreprendre ne signifie pas forcément créer une entreprise. Ce n'est ni un point de passage obligé ni un commencement obligatoire, en tous cas pour les prestations intellectuelles et si le créateur démarre ou reste en solo. Le solo peut commencer par tester son activité en rejoignant une société de Portage Salarial et éventuellement créer son entreprise dans un second temps.Image_2

Le Portage Salarial s’adresse donc aussi bien à ceux et à celles qui ont fait le choix de l’indépendance : en passant par le Portage, ils et elles réduisent les risques de départ au maximum ; quand ils se lanceront, ils auront validé leur projet et constitué leur clientèle de départ. Créer une structure comme le mot l’indique est une démarche structurelle c’est à dire un projet qui est susceptible de s’inscrire dans le long terme.

La motivation si elle est économique à l’évidence ne repose pas sur l’idée d’économiser les frais de gestion du Portage Salarial (PS). En effet, même si ces frais sont au départ un peu supérieurs à ceux d’une gestion classique (environ 10 % dans le PS contre 6 à 8 % pour une PME), ils ne justifient pas que l’on quitte le confort du PS pour créer sa structure. En restant sur les chiffres, il existe des coûts cachés : le temps passé avec son comptable pour les saisies, vérifications, déclarations de TVA, etc. Par ailleurs, les frais de gestion du "porteur" diminuent avec la progression du chiffre d'affaires, et on se retrouve avec des coûts équivalents à la petite entreprise.

Une entreprise se justifie essentiellement par l’intérêt qu’il y a à mettre en évidence un patrimoine (clientèle, marque, savoir-faire…), à collecter des capitaux pour investir et grandir plus rapidement, à embaucher. L’entreprise est faite pour aller au delà de son besoin personnel de revenu. C’est aussi le lieu de la création d’emploi, du partage des risques, de la constitution de patrimoine. En somme, c’est une autre aventure. Et les deux types d'aventures sont intéressantes.

Dans ce domaine, comme dans d'autres, la différence est surtout personnelle : quelle est ma motivation? quels sont mes besoins (financiers, humains) ? comment je veux commencer ? vers quoi je me dirige ? Entreprendre en solo, sous statut de salarié porté, revient à ne pas figer les choses, pour rester souple et pouvoir évoluer vers d'autres solutions, en toute connaissance de cause.

(*) Le stand virtuel ITG.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general