Pour (et pour quoi) sont faits vos powerpoints ?

Bertrand_duperrin
Par Bertrand Duperrin (chroniqueur exclusif) – Consultant en Management

On parle
beaucoup des méfaits de powerpoint en entreprise : outil universel et
souvent utilisé pour des motifs qui ne sont pourtant pas sa raison
d'être, ses limites et ses effets pervers sont montrés du doigt. Touché
mais jamais coulé, le soldat .ppt a encore de beaux jours devant lui.

Comme
souvent on montre facilement l'outil du doigt alors que c'est son
utilisation qui est déficiente. Pis encore, on promeut un "style" qu'on
veut imposer aux collaborateurs, sans aucun rapport avec le but
poursuivi…notamment lorsqu'on confond outil de présentation et outil
de transfert de connaissance. 

Powerpoint est,
par vocation, un outil de présentation. Le contenu des slides vient
appuyer un discours. Inutile donc d'écrire tout le texte dessus (votre
présentation n'a aucun intérêt si tout est écrit). Le slide mobilise,
suggère, et permet à votre discours d'être attendu, entendu, écouté. A
tel point qu'on voit fleurir une nouvelle mode : des diaspositives
simplement illustrées par une photographie, un mot, une phrase. Cela
permet un vrai jeu entre l'orateur et le public, marque, et mobilise
l'auditoire. Par contre ce type de slide est très difficilement
réutilisable par un tiers : il faut savoir ce que la personne qui a
créé le jeu de diapositives voulait dire, comment etc… Ce qui fait
qu'une fois partagées, distribuées, ces présentations sont a peu près
inutiles pour leurs destinataires (sauf à s'inspirer des images
utilisées pour créer ses propres jeux par la suite). Ces slides sont
destinées à être présentées en public par leur auteur.

C'est
là que les choses se compliquent. Imaginez que l'objectif soit de
concevoir des slides utilisables par d'autres (des chefs de projet, une
équipe commerciale….). On prépare une superbe présentation, on la
distribue et… c'est la catastrophe. Elle est tout bonnement
inutilisable quand bien même (et de plus c'est rare) ses destinataires
auraient assisté à sa présentation par son auteur. Tout simplement
parce qu'expliquer un contenu littéral et structuré est possible a
quiconque connait le sujet, porter et expliciter une idée, un message,
porté par une image demande beaucoup plus. En transmettant de tels jeux
de diapositives on confond le but final (séduire l'auditoire) et le but
intermédiaire (transmettre de la connaissance à une personne pour que
par la suite elle puisse faire sa propre présentation). Effrayés par le
syndrome du "qu'est ce qu'il faut dire là dessus ?" ou du "jamais je
n'aurais l'assurance de mon chef pour présenter ça", les collaborateurs
sont incapables de répercuter le message auprès de leur audience cible.

Alors
bien sur on peut commenter ses diapositives de manière à donner des
repères. Mais peu de personnes le font et cela a un effet pervers :
l'orateur apprend un discours par coeur et perd de son naturel. Pire
encore : il apprend un discours au lieu de le comprendre et n'arrive
pas à faire face aux éventuelles questions.

D'où
la question à se poser. La présentation que je réalise sera-t-elle
déroulée par mes soins devant un auditoire ? Si oui je peux laisser
libre cours à ma créativité ? Sera-t-elle déroulée par d'autres ? Dans
ce cas il faut quelque chose de plus structuré, de plus "écrit" même si
cela implique un "effet" minimisé. Une seconde option existe : quelque
chose de plus structuré pour expliquer et donner la matière nécessaire
pour que chacun construise par la suite "sa" présentation.

On
a tous appris que lorsqu'on fait une présentation il faut se demander
quel est le public qu'on aura en face de soi. Une règle de bon sens
vite oubliée dès lors qu'elle est destinée à l'interne sans trop savoir
ce qu'il en adviendra ensuite. Jolie mais peu consistante en termes de
savoir explicite ? Explicite mais peu vendeuse ? Pourquoi ne pas
joindre les deux. En effet le risque de ne traiter qu'un aspect du
problème est évident : soit le message se perdra en interne, soit il ne
sera pas percutant en externe. Ennuyeux dans les deux cas.

En
tout cas une chose à retenir dès lors qu'on réalise une présentation
qui sera amenée à être faite par d'autres : powerpoint peut être un
outil de présentation ou parfois de transfert de savoir. Mais en aucun
cas les deux en même temps dès lors que le concepteur n'est plus le
présentateur.

Un point à bien garder en tête
si on ne veut pas se demander pourquoi les collaborateurs ont du mal de
"démultiplier" le message auprès de leurs équipes ou des clients.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general