Quand communication rime avec succès ou les secrets d’une recette qui fonctionne assez bien…

Christelle Levasseur Par Christelle Levasseur (chroniqueur exclusif)super-grandparents.com

Quand
Super-grandparents a été mis en ligne il y tout juste deux ans, tout le monde
se demandait comment j’allais bien pouvoir le faire connaître, comment j’allais
bien pouvoir m’y prendre, sans un budget publicité de plusieurs milliers
d’euros, pour qu’on entende parler de ce site.

Je ne me faisais
à l’époque aucun souci. Normal, j’étais motivée à 300% par le lancement de mon
projet, ce bébé qui avait connu une gestation d’un an et demi.

Après tout,
j’avais mis mes compétences de responsable de la communication et de
journaliste au service d’entreprises pendant près d’une dizaine d’années :
j’avais un carnet d’adresses fiable, je savais comment dialoguer avec les
journalistes, comment rédiger un communiqué qui tienne la route, comment faire
des relances régulières, comment faire montre de diplomatie etc.

Et surtout,
le site que je lançais ne connaissait aucune concurrence puisqu’il était
totalement novateur. Tous les ingrédients étaient donc réunis pour s’atteler à
une opération de communication à grande échelle. Pourquoi à grande
échelle ? Parce que le site est susceptible de concerner une population
large sans pré requis de CSP, d’âge, de sexe, de culture, ou de religion.

Il ne
manquait plus qu’à faire en sorte que Super-grandparents reçoive le meilleur
accueil possible. Moins de deux ans plus tard Super-grandparents a bénéficié
d’une couverture média sans pareille (JT 13h et 20h de TF1, RTL, Europe 1, Le
Parisien, Femme Actuelle, RMC, France3, Famili, Psychologies, 100% Mag, Ouest
France, Version Femina, 10h Le Mag,… cf la page presse du site http://www.super-grandparents.fr/FR/press.awp
). Deux années de communication intense et sans relâche ont porté leurs fruits
et ont permis de briser le tabou (1er succès d’estime) selon
lequel rencontrer des grands-parents ou des petits-enfants de cœur sur le Net
était une démarche saugrenue. Souvenez-vous ? Chercher son ou sa moitié
sur Internet était tabou il y a moins de 10 ans. Pourquoi en serait-il
autrement pour des grands-parents quand la vie n’a pas été favorable à
cette relation naturelle ?

Phénomène
assez intéressant
 :
une communication média fait très souvent boule de neige.  Après chaque
article ou émission télé ou radio, nous avons été rapidement contactés par des
journalistes qui n’avaient pas encore eu l’opportunité de relayer l’existence
du site : et c’était donc reparti pour un tour. Et ainsi de suite…

Mais
attention, cela n’est pas aussi facile qu’il y semble. En effet, la
communication, pour être efficace, demande un savant mélange de rigueur, de
patience, de ténacité, le tout, saupoudré d’une bonne dose de chance. Car, dans
notre cœur de métier, il est nécessaire, pour donner sa crédibilité à
l’initiative, de convaincre des membres ayant réussi leur rencontre, d’apporter
leur témoignage. Et c’est là que tout peut devenir très compliqué et nécessiter
en parallèle une énergie incommensurable. Vous pouvez en effet obtenir un
accord très rapidement (c’est peut être trop facile pour être vrai !)
avant d’essuyer un virage à 180° et devoir expliquer à la rédaction que le
reportage prévu ne tient plus la veille au soir (vécu !!!). Vous pouvez
également vivre l’expérience inverse : avoir besoin de plusieurs contacts
téléphoniques pour parvenir à convaincre les uns et les autres (en l’occurrence
les parents et les grands-parents de cœur) sans garantie. Et puis, parfois, un
seul coup de fil suffit pour que trois jours plus tard une équipe de télévision
ait pu tourner un magnifique reportage ! C’est ça les témoignages clients.
Mais lorsque tout fonctionne impeccablement, les retombées sont à la hauteur.

Toutes ces
opérations nous ont permis de mettre en évidence que la rupture
intergénérationnelle est réellement un phénomène social. Et les chiffres sont
là pour en témoigner : super-grandparents ce sont aujourd’hui près de
10.000 membres actifs ! Dérisoire ou fabuleux ? Ni l’un, ni l’autre.
Avant que Super-grandparents n’existe, ce type de rencontre
intergénérationnelle était quasiment impossible sauf en lançant une bouteille à
la mer sur des forums. Aujourd’hui, c’est possible et crédible, car nous
recensons une nouvelle rencontre tous les jours.

Récemment,
j’ai encore été contactée par une journaliste de France Télévision qui m’a dit
qu’elle venait vers nous parce que Super-grandparents a « pignon sur
rue et qu’il est devenu incontournable ». Les projets de
communication ne manquent pas pour les 12 mois qui viennent. Le début d’une
success story ? Qui vivra verra… En tout état de
cause, un projet passionnant qui permet en outre de rendre les gens heureux…

En résumé, la
bonne formule de communication fonctionne avec :

1-    Une dose d’innovation : c’est préférable pour l’attrait de l’offre,

2-    Une dose d’adresses presse qualifiée par vos soins et non achetée,

3-    Une dose de communiqués de presse
soignés avec un suivi consciencieux. Attention à ne
pas confondre communiqué de presse et pub,

4-    Une dose de témoignages clients pour
alimenter les reportages des différents médias. Un
suivi client régulier, par mail et/ou téléphone est donc nécessaire pour nouer
des contacts et les activer lorsque les médias vous proposent de réaliser un
reportage ou un article.

Le tout doit
être assaisonné d’une dose généreuse d’huile de coude et, bien évidemment, être accompagné d’une énorme envie
d’entreprendre…

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general