Récit vie de l’entreprise – la boutique Webow : 2e commande

Maxime Weber Par Maxime Weber (chroniqueur exclusif) – "eTravailleur"

Voilà, la boutique Webow est en ligne. Non pas parce que le back office est totalement prêt (je n'ai pas rentré tous les produits de ma première collection et je ne commencerai la promotion du site qu'en décembre) mais je veux anticiper le long travail de référencement que nécessite une boutique en ligne.

Pendant mes journées de eTravail l'année passée, je m'étais intéressé aux techniques de référencement. Et parmi la jungle de conseils, d'astuces et de prestataires j'avais retenu une chose. Tout ce qui touche Internet est instantané mais le référencement est lent et il faut être très patient avant d'avoir des résultats significatifs. Mise en pratique, j'ai donc ajouté à l'index de Google, Yahoo et Bing le site depuis un gros mois et depuis j’attends que Monsieur Google passe et repasse sur mes backlinks, sitemap, etc. Et alors que Google draine plus ou moins 80% du trafic de recherche selon les experts du Web, c'est via Yahoo que j'ai enregistré ma seconde commande. Je ne savais pas (puisque je ne m'en étais pas vraiment soucié) que j'étais bien mieux placé sur Yahoo que sur Google pour les lacets de couleurs. J’ai donc, depuis, intégré que c’est bien un ensemble de plein de petites actions étalées dans le temps et sur l’ensemble des supports Web qui font parvenir à un bon référencement.

Seconde surprise: La Poste ce n'est pas si mal que ça (si on met de coté le fait que c'est extrêmement cher pour le service offert et par rapport aux prestataires équivalent à l'étranger). Les agents de mon bureau de proximité sont efficaces et sympas. Et la boutique en ligne est pratique (les remises sur quantité sont ridicules certes). J'imagine que dans les prochains mois je vais déchanter et pester contre des pertes de colis etc. Mais j'ai du expédier une centaine de colis par an lorsque que j'étais télétravailleur salarié et j'ai eu très peu de soucis. Quand j'expédierai plus de 100 colis/mois je pourrai commencer à faire jouer la concurrence.

Enfin, et cela concerne plus particulièrement le travail à domicile dans sa globalité. J’ai mis en pratique beaucoup de conseils sur le « Home office » lors de mon réaménagement de bureau. Et l’environnement de travail est clairement un facteur de succès. Je me le suis prouvé à moi même alors que le mois de septembre n’a pas été évident. Avoir les idées claires dans un bureau bien organisé où l’on peut s’isoler facilite grandement les choses.

J’ai hâte de pouvoir relire mes posts dans quelques mois et me rendre compte des erreurs et preuves d’inexpériences que je faisais. En attendant, n’hésitez pas à laisser vos commentaires juste en dessous !

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general