« Petite chronique boursière  » : Résistez au principe de Pareto !

Vincent colotPar Vincent Colot (chroniqueur exclusif) - Analyste financier

Le principe de Pareto, vous connaissez ? Egalement appelé la règle 80-20, il stipule que, dans toutes une séries de domaines, 80% des conséquences proviennent de 20% des causes.

Ce rapport 80-20 est bien connu des chefs d’entreprise qui notent souvent, par exemple, que 80% de leur chiffre d’affaires provient de 20% des clients ou de 20% de leurs produits. Mais il s’applique aussi à d’autres domaines : ainsi, des études ont montré que 80% des crimes étaient commis par 20% des criminels ou encore que 80% du territoire d’un pays était la propriété de 20% de la population.

Sans doute n’était-il pas surprenant qu’un collègue vienne m’apprendre tout dernièrement, en calculant sa propre performance boursière sur l’année 2013, que 80% de son rendement était fourni par 20% des actions qu’il détenait en portefeuille.

Et, me rappelant ce fameux principe de Pareto, il convenait que c’était tout à fait normal.

Je ne suis pas de cet avis.

Réfléchissons. Si 80% de la performance d’un portefeuille provient de 20% des actions détenues, cela signifie certainement que la constitution de ce portefeuille ne répondait pas à l’origine à une philosophie de placement homogène. Plus probablement, une telle performance reflète un portefeuille très diversifié : notre homme a donc juste bénéficié d’un effet chance ou d’une mode boursière passagère sur 20% de ses actions. Qu’y a-t-il de mal à diversifier, me direz-vous ? Fondamentalement rien, vous répondrai-je. Sauf si votre ambition ne se limite pas à « singer » le marché mais qu’elle est de le battre. Plus vous diversifiez votre portefeuille en effet (en suivant des critères variés) et donc moins vous vous spécialisez dans une stratégie gagnante : dans ces conditions, vous réduisez vos chances d’obtenir une bonne performance sur l’ensemble d’un cycle d’investissement.

Ouh là ! Une seconde ! Que vient faire ce « cycle d’investissement » ?

Lorsque vous optez pour une stratégie d’investissement (en l’occurrence, investir dans un certain type d’actions parce que les statistiques historiques sont en votre faveur ou parce que vous avez développé une compétence particulière sur ce type d’actions), il ne faut pas vous attendre à ce que ces actions surperforment le marché CHAQUE année de façon linéaire. En effet, le marché est soumis à des sautes d’humeur, à des modes et à des turbulences macro-économiques qui, toutes, vont venir perturber votre stratégie. Dès lors, pour qu’une stratégie puisse s’avérer gagnante, vous devez en mesurer la performance sur plusieurs années. Empiriquement, je dirais au moins 6 ou 7 ans. Et vous devez surtout résister à l’envie de changer de stratégie si la performance est médiocre pendant quelques années.

Ainsi, la revue financière américaine AAII Journal, dans son tout récent numéro de janvier 2014, commente les performances d’une toute une série de stratégies de sélection d’actions. Celle qui a marché le mieux en 2013 (+140% en USD, hors dividendes), à savoir celle préconisée par le chercheur Piotroski (en gros, des actions peu chères dont les fondamentaux s’améliorent) est aussi celle qui a marché le mieux en moyenne sur 10 ans (+30% par an en USD, hors dividendes). Mais cette stratégie donne des résultats très variables d’une année à l’autre : par exemple, en 2011, – 36% !

Peut-être bien, me rétorquerez-vous. Mais il se peut aussi que la performance de cette stratégie soit à 80% amenée par 20% des actions ainsi sélectionnées. Peu probable, selon moi. Une vingtaine de valeurs choisies avec précaution sur la base de critères spécifiques stricts ne fourniront pas des performances individuelles très différenciées. Le facteur chance ne joue guère en pareil cas.

Une bonne stratégie se doit d’être homogène. Concentrez-vous sur votre domaine de compétence. Si votre performance suit de trop près la loi de Pareto, remettez l’ouvrage sur le métier.  

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general