Sachez pourquoi 90 % des salariés qui parlent de se lancer n’y arrivent pas !

Steve HaronePar Steve Harone (chroniqueur exclusif) – du-salariat-au-business.com

Que vous soyez fonctionnaire, jeune diplômé ou chômeur ; employé de bureau, cadre ou ouvrier, vous êtes salarié. Et le salariat ne vous propose comme vie, que le métro-boulot-dodo, la routine quotidienne.

La vie de Monsieur Tout le Monde ! Voir tous les jours la même chose !

Le même réveil à 06 ou 7h00 du matin, les mêmes trajets en RER ou dans les bouchons, le même bureau, les mêmes tâches qui se répètent, pour à la fin de chaque mois le même salaire, indiqué au bas de la même fiche de paye et qui plus est, très insuffisant !

Devoir à 28 ou 35 ans, toujours demander la permission pour un retard, une absence ou vos vacances !

Une vie uniforme, semblable à tout le monde, transposable à n’importe qui, qui se répètera sur vos 30 ou 40 prochaines années.

C’est cela l’avenir auquel vous rêviez sur les bancs de classes de CP ou CM2 ?!

Avoir une vie « en série », et faire ce que vous détestez.

N’avez –vous jamais pensé à changer de vie, au moins une fois ?

Pensé à quitter votre job pour de bon, et pas seulement pour vos 3 semaines de congés.

La vérité, c’est que vous n’avez pas à subir cela jusque vos 60, voire 70 ans avec ces réformes que nous préparent nos dirigeants.

Un Problème qui touche chaque apprenti-entrepreneur.

Comme un grand nombre des 27 millions de salariés que compte notre beau pays (La France), vous souhaitez quitter le salariat.

Vous donneriez tout ce que vous avez pour arriver enfin à vous défaire de cet esclavage moderne, et vivre la vie, non pas de vos rêves (nous ne sommes pas dans « Dallas » et je ne suis pas JR), mais celle qui vous permettrait d’au moins vous lever avec le sourire… celle qui vous permettrait à tout le moins d’être libre et de probablement mieux gagner votre croûte !

Or il y a un hic ! Et oui la vie étant ainsi faite, elle est faite de petits problèmes.

Et les problèmes, c’est que depuis ce constat, votre projet n’a pas beaucoup avancé, que vous n’avez pas de gros moyens, que vous n‘avez toujours pas trouvé l’idée pour vous lancer, et que si par hasard vous l’aviez, vous ne savez pas comment la mettre en œuvre concrètement…

En un mot et pour résumer la situation, votre projet de quitter le salariat n’avance pas…

Vous avez cherché les réponses à ces problèmes, vous êtes posé les questions, mais hélas, n’avez jamais trouvé les solutions.

La vérité, c’est que tous ceux qui veulent sortir du salariat vivent le même problème.

Au final trop peu parmi eux peuvent franchir le cap, faute de trouver les vraies réponses à leurs blocages.

Ce problème s’appelle la Procrastination.

L’art de toujours tout remettre à demain. Le lancement de l’entreprise, la recherche de l’idée, la mise en œuvre des premières recherches commerciales, la collecte des infos. Tout.

L’art de ne jamais rien faire de concret. De ne pas effectuer au minimum une action concrète par jour pour arriver au lancement de votre entreprise.

L’art de lire, de s’informer, de rêver.

Communément appelée la masturbation intellectuelle. Et si celle-ci est évidemment indispensable pour « s’évader » du système et se mettre à rêver ou se motiver, elle ne doit pas devenir votre seul hobby.

Passés les 1ers mois, il est urgent de passer de l’action. Sur quel marché agir, quel positionnement choisir, quel produit lancer, comment le vendre, où trouver des clients réellement motivés…

Autant de questions qui doivent devenir votre obsession.

Et vous, procrastinez – vous ?

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general