SVP, ne devenez pas un Pervers Narcissique… …avec vos collaborateurs !

HK 04 13Par Henri Kaufman (chroniqueur exclusif) – Président de Hip ip ip ! Société de conseil en Marketing, en Web2.0 et en Formation

Ce n’est pas parce que vous êtes le chef
de votre équipe ou de votre société qu’il faut vous comporter en
« chefaillon » qui va la martyriser sous de fallacieux prétextes. Par
exemple, il faut qu’elle atteigne à marche forcée des objectifs inatteignables,
qu’elle remporte à coup de charrettes nocturnes des appels d’offres
ingagnables ; en un mot qu’elle se surpasse…sauf au moment des
attributions des augmentations ou des promotions.

Voici
les traits caractéristiques du Pervers Narcissique

(qu’on appellera P.N. pour simplifier) au bureau. Cet article est inspiré de
l’excellent livre de Marion Sciarli : Les Managers de la peur, paru aux
Editions Kawa.


Le P.N. dévalorise en permanence les membres de
son équipe : ce n’est jamais assez bien, ils ne sont jamais aussi efficaces
qu’il le souhaiterait. Cette dévalorisation n’a qu’une conséquence : la
déstabilisation des collaborateurs, et donc un mauvais rendement global de
l’équipe.

– Le P.N. dénigre systématiquement ses
collaborateurs pour, inconsciemment, paraître bien supérieur à eux.

– Le P.N. dénie vos qualités et laisse
sous-entendre qu’il va vous virer si vous ne vous améliorez pas. Comment
peut-on travailler avec le cœur à l’ouvrage avec une telle épée de Damoclès
au-dessus de la tête ?

– Le P.N. vous dépossède de vos succès auprès de
la Direction ou des actionnaires. Les rapports excellents que vous avez faits,
il se les approprie… Les contrats remportés, c’est lui. Vous n’êtes jamais en
position de recueillir les fruits de votre travail

– Le P.N. divise pour mieux régner. Il fomente la
zizanie dans l’équipe et monte les uns contre les autres pour mieux les
manipuler

– Le P.N. ne répugne pas à faire de la désinformation
en lançant des rumeurs, pour faire peur et pour que toute l’équipe file doux.

Bon, vous l’avez compris, un Pervers Narcissique est
toxique dans une entreprise. Il préfère favoriser ses intérêts plutôt que ceux
de son équipe. Résultat : un turn-over important, un climat malsain et des
rendements très en dessous du niveau attendu compte tenu de la qualité des
hommes et des femmes. Le P.N. est une plaie dans l’entreprise (et probablement
aussi dans son foyer). Il faut s’en séparer, ou il faut les fuir mais ceci est
une autre histoire !

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general