Test de Paternité Prénatal : Tests Invasifs et Non-Invasifs

Prenatal
Les soins de santé devraient être continus dans la vie de chacun, ayant pour but d’optimiser votre bien-être, pas moins de ce à quoi vous vous attendez. Pendant la grossesse, l’importance des soins de santé prénataux entre significativement en jeu et bien plus étant donné que la mère enceinte, porte la vie en elle et donc que cela dépend d’elle. Les tests et les diagnostics prénataux, ainsi que les bilans de santé sont des aspects très importants de votre grossesse. Juste pour vous donner une idée et quelques chiffres afin de vous aider à comprendre à quel point les soins de santé sont importants, étudions quelques faits.

  • Les mères qui n’ont pas reçus de soins prénataux ou qui ont opté pour les recevoir plus tard sont plus susceptibles de donner naissance à un bébé avec certaines imperfections.
  • Les mères qui ne reçoivent pas de soins prénataux sont 5 fois plus susceptibles d’avoir un enfant qui meurt à la naissance et 3 fois plus susceptibles d’avoir un bébé ayant un poids inférieur à la normale.

Si le faible poids à la naissance ne vous parle pas beaucoup, en termes médicaux, cela signifie que votre bébé peut avoir des problèmes respiratoires, peut être plus susceptible aux infections, peut être dans l’incapacité de garder et retenir son corps à la bonne température et d’autres facteurs qui pourraient provoquer des complications.

Test prénatal/avant la naissance : Les tests de diagnostic

La plupart des tests effectués avant la naissance que vous effectuerez sont assez simples et basiques – prises de sang, échographies, mesure de votre pression sanguine et autres tests de ce genre que nous appelons « non-invasifs » du fait qu’ils ne soient pas douloureux ; Aucun tissu n’est rompu ou « pénétré » (même si la prise de sang implique la perforation de la peau, la plaie est si superficielle que, médicalement, elle n’est pas classifiée comme étant un test invasif contrairement aux procédure comme l’amniocentèse).

Test Prénatal Non- Invasif

Le test de paternité prénatal non-invasif signifie que vous pouvez obtenir un échantillon de l’ADN du fœtus en faisant une simple prise de sang à la mère. Le sang de la mère enceinte contient de petites quantités d’ADN du bébé qu’elle porte. Ceci signifie qu’il n’y vraiment aucun risque. Une fois l’ADN du fœtus analysé en laboratoire, le profil du fœtus peut être comparé au profil ADN du père présumé afin de trouver si les deux correspondent. Il existe un grand nombre de laboratoires qui offrent ce service en particulier, y compris IBDNA. Le fœtus possèdera certains marqueurs génétiques identiques à ceux du père si l’homme testé est le père biologique de l’enfant. Non seulement ce test n’a pas d’effets secondaires, mais il possède également de nombreux avantages. Un test non-invasif est également plus pratique et plus rapide. Cependant, actuellement, l’amniocentèse et le prélèvement de villosités choriales sont encore utilisés lorsque les tests de sélection primaires (tel que l’échographie) suggèrent que le bébé à naître puisse souffrir d’une maladie génétique. Dans ce cas, l’amniocentèse et le prélèvement de villosités choriales sont utilisés en tant que tests de diagnostic afin de confirmer si le bébé à naître porte réellement le gène.

Tests Invasifs

Les tests invasifs sont ces tests que vous pouvez effectuer – et pouvoir est le mot crucial. Ces tests peuvent uniquement être recommandés dans certains cas. Habituellement, les tests primaires (comme une échographie ou une prise de sang) peuvent indiquer que quelque chose va mal, mais ces tests ne fournissent pas un résultat suffisamment précis et ne peuvent pas confirmer avec suffisamment de certitude que quelque chose ne va pas (comme une anormalité chromosomique telle que le syndrome d’Edward ou le Syndrome de Down). Ce que votre professionnel de la santé peut faire, c’est de vous suggérer un test prénatal pour établir un diagnostic qui pourrait exiger le prélèvement d’un échantillon d’ADN du fœtus qui serait ensuite analysé dans un laboratoire spécialisé.

Voici quelques informations au sujet des tests prénataux invasifs et sur comment l’AND du fœtus est prélevé pendant une telle procédure. Lors de l’amniocentèse, une aiguille est insérée dans l’abdomen de la mère enceinte. Guidée par une échographie, le gynécologue obstétricien insèrera une aiguille dans l’utérus et retirera une petite quantité de fluide amniotique. Le fluide amniotique est un liquide de couleur ambrée qui contient beaucoup d’ADN du fœtus.

Une autre façon d’extraire l’ADN du fœtus est d’insérer un cathéter à l’intérieur du vagin en passant par l’utérus (ou parfois à travers les parois abdominales) ceci est connu sous le nom de prélèvement de villosités choriales – ces villosités choriales (d’où le terme « prélèvement de villosités choriales ») sont des protubérances de la taille d’un auriculaire qui bordent les parois qui entourent le bébé à naître. Le problème de l’amniocentèse et du prélèvement des villosités choriales est que ces procédures peuvent apporter certains risques – des risques qui peuvent être bénins (comme la chute de température ou douleurs) ou dans certains cas, ils peuvent être bien plus sérieux (blesser le bébé ou entrainer une fausse couche).

Ceci dit, désormais grâce au test de paternité prénatal l’amniocentèse et le prélèvement de villosités choriales ne sont plus nécessaires – ceci est un soulagement pour toutes les mères enceintes qui souhaitent prendre en compte le test ADN. Le test de paternité prénatal non-invasif signifie que vous pouvez prélever des échantillons d’ADN du fœtus sans entreprendre une procédure médicale.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general