2010 : Odyssée de l’entreprise !

Weill_valrie
Par Valérie Weill (chroniqueur exclusif)– Consultante et accompagnatrice en création/développement d’entreprise

« Dans 20 ans, vous serez plus déçus par les choses que vous n’aurez pas faites que par celles que vous aurez faites. Alors larguez les amarres, sortez du port, attrapez les alizés dans vos voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez ». Mark Twain.

Même si 2010 s’annonce comme une année difficile sur le plan économique et financier, le message que j’ai envie de faire passer pour cette nouvelle année se résume parfaitement dans cette citation de Mark Twain que j’ai mise sur ma carte de vœux. En effet, crise ou pas crise, l’envie d’entreprendre ne doit pas s’arrêter à des indicateurs économiques, fussent-ils peu encourageants. Le plus sûr moteur du chef d’entreprise reste sa passion pour son idée, son projet, son produit ou son service. Le plus important aussi, c’est qu’il puisse faire sens avec son projet, que ce soit pour donner un sens à sa vie ou pour donner un sens nouveau, utile à la société ou la planète. Or en 2010, on a en a drôlement besoin de sens, de lignes directrices dans un contexte global où beaucoup de valeurs sont remises en question. Les choses évoluent, changent, un train est est en marche : vous pouvez décider de le prendre et dans ce cas, il faudra de toute façon sortir de votre zone de confort ! Et 2010 ne sera pas une année confortable, pour qui que ce soit, autant l’admettre une bonne fois pour toutes.

Mais justement le savoir, en être lucide et bâtir un projet en conséquence, c’est une prise de risque certes, mais mesurée et avec le réalisme nécessaire pour se dire : « ok, je tente l’aventure, mais j’ai un gilet de sauvetage, des provisions et une vraie connaissance des conditions météos pour naviguer : je saurai adapter la voilure et parer les aléas ».

Il n’y a pas d’âge pour entreprendre, certes, mais attention, on n’entreprend pas pareillement en fonction de chaque décennie. Entreprendre sur le tard, c’est un peu comme refaire du ski à l’âge adulte, quand on n’en a pas fait depuis 30 ans … La première fois qu’on remonte sur des skis, on a peur de tomber et de se casser quelque chose avec toutes les conséquences que cela engendrerait… Du coup, on reprend quelques cours pour se remettre bien dans le truc et on est plus prudent. On se contente des pistes bleues pour reprendre confiance ! On est beaucoup plus mûr(e) et réaliste, donc on pense un peu plus facilement aux inconvénients, aux faiblesses, aux menaces, plutôt qu’aux avantages, aux forces et aux atouts…

Pourtant, si vous laissez passer votre rêve, votre tour finalement, dans 20 ans, vous risquez de vous souvenir tristement de ce que disait Mark Twain. Explorez : il y a le statut de l’auto-entrepreneur pour vous y aider et tester votre projet. Rêvez : il y a prochainement le Salon de Entrepreneurs pour vous imaginer chef d’entreprise et rencontrer des professionnels avec qui discuter de votre rêve. Découvrez : il y a une foule de nouveaux besoins et attentes qui sont en train d’émerger de la part des consommateurs, mais aussi des entreprises. Les cartes sont en train d’être redistribuées sur l’échiquier et vous pouvez y amener votre roi ou votre reine de cœur, c’est le moment, alors n’attendez plus, en 2010 lancez-vous !

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general