Créer un e-commerce en milieu rural (2)

Par Benoît – Entrepreneur

La deuxième et principale difficulté de la création d’un e-commerce basé à la campagne est le rapport spatio-temporel. Quand vous êtes dans un petit village de l’Aveyron, deux dimensions essentielles cohabitent : l’espace et le temps. Même si ces deux dimensions sont étroitement liées, elles ont aussi chacune leurs spécificités.

Pour commencer le rapport au temps n’est absolument pas le même que dans une grosse métropole. Pas de bouchons, pas de métro, aucun évènement extérieur ne vient vous mettre la pression. Rien ne vous oblige à courir et tout vous invite à ralentir.

Le rapport à l’espace physique est lui aussi différent. Mon
implantation rurale me met par exemple à 2 heures de l’autoroute la
plus proche. Vous êtes dans un élément différent, les distances qui
vous séparent de vos interlocuteurs ou partenaires sont bien réelles et
doivent être prise en compte. Si par malheur vous avez mal anticipé, le
besoin urgent d’une cartouche d’encre vous prendra au bas mot, pas
moins de deux heures, donc du temps.

De la même manière, comme les rythmes sont complètement différents vous
êtes obligé de composer avec. Une simple visite de courtoisie à un
voisin ou à un ami se transformera inévitablement en pause café ou
apéro. Vous aurez beau faire, vous pourrez que rarement y couper et le
prétexte d’une pseudo urgence, rarement recevable.

Comme ce rapport au temps et à l’espace est complètement différent, ils
influent directement sur votre façon de travailler. Obtenir un
rendez-vous professionnel prend au minimum quelques jours, sauf si vous
avez à faire à quelqu’un de la partie. L’urgence ici, c’est de prendre
le temps. Après tout, il est vrai que tout votre environnement prête à
justement prendre un peu de temps pour apprécier encore un peu plus la
chance que vous avez de vivre dans un environnement pareil.
Et c’est là aussi que se concentrent toutes les difficultés et le
paradoxe du web rural. Sur Internet, tout va toujours très vite et de
plus en plus vite. Les internautes sont pris dans la frénésie
collective et suivent le mouvement. On parle de réactivité aux mails, à
l’information, d’évolutions techniques… pour être à la page il vous
faut suivre le mouvement et être dans le vent.
Il y a déjà un moment que j’ai réussi à m’affranchir de ce rapport
relatif au temps. Je ne porte plus de montre, plus d’agenda à tel point
que j’en arrive à oublier et le jour et la date à laquelle nous sommes.
Au départ le sevrage n’a pas été facile. J’arrivais de la région
parisienne et ma vie était alors bien rythmée, cadencée,
conditionnée…

Relativiser la notion de temps, profiter un peu plus des instants
présents, j’ai eu un peu de mal mais petit à petit je m’y suis fait et
j’ai moi-même adopté le rythme de la campagne, de la nature. Alors
c’est vrai, je suis souvent en retard pour répondre à vos mails, à vos
sollicitations. J’essaie de faire pour le mieux, mais quand je vais
voir mon voisin, un ami, je ne peux le faire en dix minutes. C’est
contraire aux usages locaux (ruraux).
De la même manière, lorsque vous avez un rendez-vous, le temps de
déplacement est un élément incontournable. Si les distances peuvent
vous paraître énormes (il n’est pas rare de devoir faire 50 à 100 kms)
elles sont relatives si on les rapporte au temps qu’il faut pour
rejoindre la porte de Bagnolet à la porte Maillot notamment aux heures
de pointes. Si les distances sont plus importantes, le temps pour les
relier peut parfois être équivalent… la grande différence, c’est qu’à
choisir je préfère circuler sur des routes vallonnées, plutôt qu’être
coincé sur le périphérique. Mais c’est un choix personnel.
Dans ce rapport particulier à l’espace spatio-temporelle il y a une
dernière dimension qui n’est pas négligeable non plus, c’est le relatif
isolement qui peut se présenter sous différentes formes (isolement
social, culturel géographique).

Trouver localement les ressources dont vous avez besoin est loin d’être
évident. Elargir votre cercle de connaissances personnelles nécessite
le déploiement d’une grosse énergie. Bien souvent vous vous retrouvez
toujours avec les mêmes personnes.

Pour animer une boutique en ligne, vous devez aussi suivre l’actualité
culturelle et essayer de rester au parfum. Pas non plus toujours facile
quand le cinéma, la salle de concert ou de théâtre les plus proches
sont à plusieurs dizaines de kilomètres.

Et si pendant les beaux jours, vos amis de la ville n’hésitent pas à
venir vous rendre visite, c’est souvent moins vrai pendant la période
hivernale. Les courtes journées, le temps maussade peuvent facilement
entamer votre moral si vous vous laissez gagner par la sinistrose
environnante.

Bien entendu cet isolement relatif peut facilement être compensé par
l’utilisation des nouvelles technologies. Les messageries instantanées,
les dialogues avec webcam même s’ils peuvent être un palliatif, ils ne
remplaceront jamais les rencontre de visu. De plus elles sont aussi
très gourmandes en ressource temps.

Pour revenir aux aspects plus directement liés à la création
d’entreprise en milieu rural, ces dimensions sont essentielles à
appréhender, elles influent directement sur l’avancée de votre projet.
On ne peut pas raisonner de la même manière. Les avancées sont plus
lentes mais au final de bien meilleure qualité.

C’est entre autre pour toutes ces raisons, que le lancement de
Look-zippy a pris près de deux ans. Entre la réflexion, le
développement, les cafés ou apéros, la maturation a été plus longue que
ce que j’avais imaginé. Mais cette maturation longue et progressive a
été particulièrement profitable, et avec le recul je ne regrette
vraiment pas de m’être embarqué dans cette aventure.

A la lecture de ces deux premiers posts, vous vous demandez peut
être les intérêts d’une telle implantation rurale ? Le tableau n’est
pas complètement noir non plus, mais ça je vous en parlerai la
prochaine fois…

(à suivre)

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general