Du désir au plaisir d’entreprendre – 9ème étape : L’évaluation

Brahimi_fadhila
Par Fadhila Brahimi (chroniqueur exclusif) – Directrice du Cabinet FB-Associés

Faire
évoluer ses pratiques en se faisant évaluer par son réseau, une démarche que je
teste actuellement.

En
tant qu’entrepreneur l’évaluation est une donnée essentielle qui
intervient de manière inévitable en phase de bilan sur l’aspect gestion mais
plus largement sur l’ensemble des activités et des actions en continue et in
fine (ex étude de marché).

Mais
se faire évaluer « soi » en tant que professionnel, dans sa
spécialité, y avez-vous déjà pensé ?

Actuellement,
je fais évaluer mes compétences en tant que Coach grâce à un questionnaire 360°
crée par la société all-e-quest.
Voici mon retour d’expériences.

Qu’est-ce qu’un questionnaire à
360° ?

– Premièrement c’est un
sondage d’opinions sur votre personnalité (compétences, comportement) composé
d’une quarantaine de questions ; auquel vous et une dizaine de personnes êtes  conviées à y répondre. En entreprise, les salariés
qui sont amenées à y participer sont vos collègues, vos collaborateurs et vos
supérieurs. D’où l’expression « 360° ».

– Mais l’échantillonnage
des participants peut être étendu en fonction de votre statut et de vos
responsabilités ou bien de l’objectif visé aux clients, aux fournisseurs, aux
membres de votre famille…etc

– Secondement, ce test
est anonyme ; vous ne pouvez donc pas savoir qui répond quoi.

– Troisièmement, il a
pour fonction principale de s’inscrire dans une démarche de progrès ;
raison pour laquelle il est nécessaire d’avoir en retour un recueil d’analyse
performant et un travail constructif avec un accompagnateur.

– L’idée au sortir de ce
360° est d’en tirer un maximum d’informations pour évoluer et grandir dans ses
pratiques.

Les étapes :

– Tout d’abord,
l’aventure commence dès la prise de décision de se faire évaluer, cad de se
mettre dans une disposition permettant d’accepter la posture de « candidat
à l’évaluation »  et d’accueillir
avec ouverture les retours. Notamment en acceptant de se faire évaluer par
ses propres clients !

– Puis, vient le choix
des personnes et la composition des groupes qui vont vous évaluer. Nommer des
groupes en fonction de la relation que vous entretenez avec les
personnes : amicale ? familiale ? professionnelle ? sociale ?
Exercice qui demandera par la suite de qualifier chaque personne en fonction de
la relation que vous entretenez.

– Ensuite, il s’agit de
choisir les personnes que vous souhaitez intégrer dans votre démarche quelque
soit le niveau de sympathie que vous reconnaissez à ces personnes. En effet,
l’exercice devient intéressant lorsque vous choisissez des personnes non pas
pour la sympathie qu’elles vous manifestent mais pour leur disponibilité à
répondre aux questionnaires et leur capacité à apporter des visions diverses de
votre profil. Choisir en effet, des personnes qui vous connaissent dans des
contextes différents et avec lesquelles vous entretenez des relations
pacifiques ou conflictuelles.

– Et puisque vous
participez également à l’opération vous allez non seulement être évalué par
votre réseau mais aussi identifier l’écart (ou non) entre la perception que
vous avez de vous même et celle de votre réseau à votre égard. Et ce fonction
des relations que vous entretenez.

– Enfin, à l’issue de
cette opération, se faire aider d’une personne experte dans la restitution
d’évaluation (analyse et accompagnement) pour réaliser un bilan constructif.

Quel était mon échantillonnage en tant
qu’entrepreneur ?

J’ai
composé sept groupes en fonction de la cartographie de mon réseau :

– rézo familial (de 18 à
70 ans à différents niveaux dans l’arbre généalogique)

– rézo amical (anciens et
nouveaux- de 1an à 20 ans)

– rézo associatifs (des
membres des fédérations professionnels dont je suis membre avec lesquels je
collabore sur des projets)

– rézo professionnel
(partenaires, collaborateurs indépendants ou chef d’entreprise avec lesquels
j’ai travaillé ses 3 dernières années ou avec lesquels je travaille sur des
projets en cours mais également des personnes avec lesquelles je participe à
des groupes de réflexion)

– rézo client 1 (employés
et cadres de petites et moyennes structures)

– rézo client 2 (cadres
et dirigeants de grandes structures)

– rézo d’anciens
collègues (personnes avec lesquelles j’ai travaillé avant le lancement de mon
entreprise). Le dernier groupe a pour intérêt d’identifier les changements
entre ma personnalité d’hier et d’aujourd’hui.

Comment mon réseau a-t-il réagit ?

Tout
simplement : très favorablement.

Massivement
et agréablement surpris par la démarche.

Devenue
par ailleurs un sujet de discussion car malgré l’anonymat nombreux ont voulu
par la suite me faire part de leurs réponses.

Et la suite ?

L’analyse
a lieu dans les prochains jours….un sujet donc pour mon prochain billet.

Que
pensez vous de cette démarche ?

Avez-vous
déjà pratiqué ce type d’évaluation ?

Qu’avez-vous
pensé de ce partage ?

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general