Fintech : quels sont les tendances et défis du secteur en cette fin d’année ?

L’Observatoire de la Fintech, en partenariat avec Mastercard, KPMG et eToro, a publié la dernière étude de l’année 2023 entourant l’évolution du secteur de la Fintech en 2023. Le constat global reste le même : les levées de fonds réalisées dans le secteur sont en nette diminution par rapport à l’exercice précédent. Une chute brutale des financements qui n’impactent pourtant pas certaines tendances de l’écosystème qui semblent à contrario se renforcer. Décryptage.

Retour à la normale

Au cours de l’année 2023, 136 opérations de levées de fonds dans le secteur de la FinTech ont été enregistrées pour un montant b total de 1,1 milliard d’euros. En comparant avec les chiffres enregistrés en 2022 (2.8 milliards d’euros de financements débloqués lors de 151 opérations), l’Observatoire de la Fintech remarque une baisse significative de 57% des financements. Cette baisse s’explique à la fois par la diminution des montants levés et au nombre de tours de table réalisé, comme l’explique Mikael Ptachek, président de l’Observatoire de la Fintech : « L’année 2023 se situe dans la poursuite linéaire de que l’on avait vu jusqu’en 2021. Tout le monde sait que les années 2021 et 2022 ont été atypiques en raison de l’abondance de liquidités. On revient à la normalité tant sur le nombre de levées que sur les montants. Ce retour à la normale s’illustre également par la diminution du nombre de méga deal. On ne compte qu’une seule et unique levée de fonds supérieure à 100 millions d’euros, celle réalisée par Ledger, en mars dernier, quand l’année 2022 en comptait 7. »

Une dynamique changeante

Dans l’écosystème de la Fintech, l’Assurtech a longtemps tenu la place de leader en matière de fonds levés, et ce depuis 2010. Cette année, la dynamique est en train de changer, et ce sont les métiers/solutions Middle et Back Office qui séduisent le plus les investisseurs en cette fin d’année 2023. Une évolution du marché analysé par Gregory Maulion, vice-président et Head of Digital chez Mastercard : « Cette année, les solutions Middle et Back Office ont capté 27 % des fonds levés, soit environ 300 millions d’euros. Les solutions de prévisions financières de l’entreprise, les solutions de pilotage de l’entreprise, et la digitalisation des notes de frais séduisent. Des exemples concrets de ce succès incluent Pigment, qui a réuni 82 millions d’euros, Indy avec une levée de 40 millions d’euros il y a trois semaines, ainsi que Pennylane qui a obtenu un financement supplémentaire de 30 millions d’euros ». Outre les solutions de Middle et Back office, les services aux acteurs de la finance ont également le vent en poupe, toujours d’après l’étude de l’Observatoire de la Fintech: « Ces solutions représentent 20 % des levées de fonds soit 215 millions d’euros. On y trouve beaucoup de startups dans le domaine de la cyber sécurité et de l’ESG. […] Nous observons un pivotement des fintech enablers vers des modèles plus rentables et monétisables. Les solutions pour les PME connaissent une croissance notable, tout comme les solutions en faveur des employés, telles que Swile, qui témoigne d’une croissance très marquée en France et à l’international ». Pour conclure, l’Observatoire de la Fintech annonce l’arrivée de l’indice Fintech#40, une solution qui permettra de valoriser la Fintech tricolore face aux autres acteurs internationaux, tout en facilitant l’analyse de l’impact qu’ont les Fintech sur l’économie.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Lorsqu’activé, enregistrer les permaliens dans paramètres - permaliens