Mélangez les genres !


Sitos Par Henri Kaufman (chroniqueur exclusif) - Président de Hip ip ip ! Société de conseil en Marketing, en Web2.0 et en Formation

L’organisation des entreprises est encore, pour la
plupart d’entre elles, construite en silos. Cela signifie que chaque média est
indépendant des autres, les directions étant le plus souvent dans des mains
différentes et les actions étant indépendantes les unes des autres.

La technique du multi-canal a fait prendre conscience
des avantages de la « cross-fertilisation » et surtout des
interactions des actions On Line et Off Line entre elles : selon l’échelonnement
dans le temps, on peut déclencher un effet multiplicateur ou un effet
« annihilateur », à tester soigneusement bien entendu.

Au delà de ces effets croisés, je voudrais aborder un
phénomène récent, celui des emprunts techniques d’une discipline à une autre,
et en particulier la manière dont le commerce traditionnel en boutique utilise
à son profit des systèmes mis au point pour le On Line. Par exemple :

-      Les étiquettes en magasin exploitent les témoignages
clients en présentant soit le nombre moyen d’étoiles qu’un produit a reçu, soit
certains témoignages.

      Des pastilles personnalisées (écritent à la main)
indiquent les préférences ou les recommandations du responsable du rayon

      Les systèmes promotionnels de recrutement commencent à
utiliser les réseaux sociaux tels que Twitter ou Facebook

       
Les systèmes de fidélisation usés jusqu’à la corde
exploitent les ressources des appliactions de géolocalisation, telles que
Foursquare en faisant d’une pierre deux coups : fidéliser les clients et
utiliser leur pouvoir d’influence pour convaincre leurs amis

       
Les techniques de recommandation (le « j’aime de
Facebook » ou les twitts élogieux) donnent de la pub gratuite aux produits

       
Les magasins deviennent attentifs au fait que leur
magasin n’est pas un piège qui garde les ondes des téléphones mobiles, et
installent des systèmes WiFi pour que les internautes soient à l’aise dans
leurs recherches

       Les magasins peuvent lancer des mini-sites pour mettre
l’accent sur une opération locale particulièrement intéressante

   Ils peuvent aussi détecter leurs clients fidéles qui
entre dans leur zone de chalandise, ou plus précisément dans une zone
rapprochée où on peut leur envoyer des offres personnalisées dépendant de leurs
achats précédents.

Bref, les plans Marketing ne sont plus indépendants
mais interdépendants, et les emprunts
d’une technique à l’autre se font sans vergogne. On peut même espérer que les
équipes vont commencer à se parler (oui, oui…) et profiter de leur intelligence
collective.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general