Ouvrir un restaurant en Chine

Thibaud Andre2Par Thibaud André (contributeur exclusif)Daxueconsulting

Pour bon nombre d’étrangers en Chine, ouvrir un restaurant est un moyen facile mais aussi convivial de s’insérer sur le marché local. Malheureusement, les idées sont souvent trompeuses, puisqu’en Chine, ouvrir un restaurant reste un vrai parcours du combattant. Des précautions doivent être prises afin d’éviter certains pièges.

Premières étapes

La première étape est en effet de trouver une idée unique et de proposer tant des plats que des services en fonction de la clientèle que le restaurateur souhaite attirer. Une masse de restaurants occidentaux sont d’ores et déjà présents à Pékin et à Shanghai. Les villes de l’ouest peuvent souvent s’avérer être un meilleur emplacement. Ceci étant, la compétition est féroce et la distinction est devenue une priorité. La Chine est un immense pays avec différentes spécialités culinaires. Les cuisiniers chinois sont souvent formés à la préparation de repas typiques à une province.

Partit à la chasse d’un emplacement

Pour les chinois, un restaurant est plus qu’un simple endroit pour dîner. C’est un endroit où l’on se rassemble entre amis et collègues mais aussi un endroit où les affaires sont souvent conclues. Ouvrir un restaurant au sein d’un quartier d’affaires devra comporter des salles privées ou peuvent s’entretenir des hommes d’affaires tant étrangers que chinois. Ceci sera une obligation et garant de succès. De l’autre côté, un restaurant traditionnel localisé sur une arcade principale devra proposer une formule à emporter. Les chinois ont souvent pour habitude d’emporter leur repas.

Les loyers sont élevés à Pékin, ainsi qu’à Shanghai. Lors de la location d’un emplacement, il est préférable de négocier un contrat à long terme avec le propriétaire. Il est aussi conseillé d’embaucher un avocat spécialisé afin de vérifier le contrat et de conduire une étude préliminaire du site.

Ouvrir un restaurant en Chine

Régulations

En Chine, il est important de prendre le temps de faire des recherches et consulter des agences spécialisées dans le domaine de la restauration, ce afin de démarrer dans de bonnes conditions.

Hormis si le restaurateur est à même de parler mandarin avec aisance, il est préférable d’embaucher un traducteur, un avocat et un spécialiste afin de s’assurer du bon déroulement des choses.

Rechercher des professionnels

Tout d’abord, le restaurateur doit s’avoir s’il souhaite créer son restaurant en son nom propre, ou bien par le biais d’une alliance avec un partenaire chinois (Joint-Venture). Choisir la deuxième solution s’avère être un bon moyen pour celui qui souhaite bénéficier du réseau de son partenaire. C’est aussi la solution la moins onéreuse en termes d’apport personnel. Autrement dit, le restaurateur devra être à même de présenter un apport de 30,000RMB (3,500euros), qui peut être réglé d’un seul coup ou par mensualité sur une période maximale de 90 jours.

Se conformer aux règles

Les autorités demanderont de remplir un formulaire détaillant la nature et la raison de l’ouverture du restaurant. Une réponse est communiquée sous quelques semaines.

Etapes :

1)  enregistrement du nom du restaurant (企业名称预先核准通知书)

2)  enregistrement du logo

3)  autorisation du service du Ministère du Commerce (审批意见 and营业执照)

4)  inspection du service sanitaire

5)  autorisation finale

Par ailleurs, avant de signer ce contrat, le restaurateur doit s’assurer que l’emplacement dispose d’un système de récupération de l’eau. Ceci est demandé par les autorités environnementales (环保局审批报告).Une évaluation du site sera par la suite organisée. Celle-ci inclue une analyse de l’impact du restaurant sur le quartier. Il est bon de rappeler que dans la plupart des cas, les ventilations extérieures doit être placées à plus de 20 mètres du moindre logement habitable.

Un autre obstacle concerne le certificat anti-incendie qui doit être passé et obtenu afin de pouvoir pleinement ouvrir le restaurant. Autrement dit, une licence commerciale temporelle serra délivré au restaurateur.

Lorsque tout est légal, trouver des fournisseurs serra la prochaine étape. Il est recommandé d’être attentif à l’égard des boissons alcoolisées qui sont souvent contrefaites. A la suite, le service de l’inspection sanitaire ferra des visites régulières au début afin de s’assurer de la qualité et la propreté du lieu. Finalement, il est très vivement conseillé de maintenir un fonds de roulement, afin d’éviter de fermer au bout de quelques semaines.

Pour plus d’information:

http://daxueconsulting.com/consulting-china/

http://www.sjgrand.cn/accounting-beijing

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general