Plus-de-Bulles, de l’Intérêt d’une Levée de Fonds !?

Guilhermier_michel_de Par Michel de Guilhermier (contributeur) – Entrepreneur

Quel plaisir de voir Plus-de-Bulles se développer actuellement ! La croissance fut de x2,5 en 2011 sur 2010, et sur les 3 1ers mois de 2012 nous sommes à quasiment x2 sur 2011 (hors B2B) !

Et ce, point très important, sans investissement marketing. Car il est toujours facile en eCommerce de faire du chiffre en mettant des centaines de K€, voire des millions d'€ en marketing…Il "suffit" de lever de l'argent en arguant devant les VCs qu'on va ainsi accélérer la croissance, puis de l'injecter….

Non, Plus-de-Bulles se développe très bien tout simplement parce que l'offre est superbe : la gamme proposée est très large, il y a de nombreuses exclusivités sur des producteurs de talent (Diebolt Valois, Janisson, Veuve Reuther, etc), les prix sont compétitifs et le service est excellent ! Toute commande passée avant 13h, et parfois même 15h, est d'ailleurs expédiée le jour même…

Et le soutien de l'expertise de Patrick Borras, le chef sommelier de Pierre Gagnaire, ne gâche rien !

En conséquence, les clients viennent, et reviennent, tout simplement fidélisés par la qualité de l'offre.

Il y a quelques temps, nous pensions avec Marie Servagnat, la fondatrice du site, à lever des capitaux pour accélérer. Finalement, nous avons décidé de croître quasi uniquement par auto-financement (plus un petit complément que j'ai moi-même injecté). Evidemment, ça suppose de se serrer la ceinture et de "bootstrapper", mais la résultante est qu'on crée de la valeur avec peu, donc on s'enrichit plus vite…

A l'opposé, je voudrais citer ici ce que m'a dit un jour un entrepreneur du web qu'on avait poussé à lever quelques millions : "les millions que j'ai levés ont servi à….cramer ces millions" !

Amis entrepreneurs, bien souvent il est possible de faire beaucoup avec peu, et je peux vous garantir que c'est comme ceci que vous créerez une grande valeur patrimoniale personnelle. Décarcassez vous avant tout pour trouver comment croître et être rentable avec peu, en auto-financement, plutôt que de vous échiner à lever des capitaux pour dépenser beaucoup…

Ceci étant, oui, il y a aussi de nombreux cas où lever des capitaux crée de la valeur, voire même est une nécessité, mais il ne faut surtout pas penser que le seul chemin créateur de valeur est dans une levée. Ca, c'est une grosse erreur…Et la course à la plus grosse est une autre énorme erreur…Je le sais d'autant mieux que je l'ai commise cette erreur…

A propos d'ailleurs, faire des erreurs est normal et naturel pour un entrepreneur : quand on défriche une nouvelle activité, un nouveau marché, un nouveau modèle, on en fait forcément (il n'y a que ceux qui ne font rien qui n'en commettent pas !). Mais la clé de la réussite entrepreneuriale reste de les reconnaître le plus vite possible, et de négocier alors un virage, voir de faire un pivot total…

Lire aussi les "numerous pivots" de l'ami Loic (lemeur) avec Seesmic qui peine à trouver son modèle après 5 ans, dans cet article ICI. En lisant l'article, vous vous souviendrez de cette phrase de Churchill – non pas sur le Champagne (il en a eu beaucoup la dessus aussi), mais sur le succès : "le succès c'est d'aller d'échec en échec sans jamais perdre son enthousiasme" !

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general