Pop-Corn et Entrepreneuriat : Flashdance

Jean-Noël Chaintreuil Par Jean-Noël Chaintreuil (chroniqueur exclusif) – Entrepreneur – Directeur de Collection

Le cinéma, c'est l'écriture moderne dont l'encre est la lumière. [Jean Cocteau]

Que l’on soit entrepreneur, intrapreneur, wantrepreneur, recruteur, stratège, cuisinier, artiste ou simplement bricoleur du dimanche, il est important de savoir générer des idées innovantes, comme nous avons pu le voir dans la précédente série, autour de la créativité. Pour alimenter cette dernière, tirons bénéfice des enseignements – parfois décalés – d'une source quasi-infinie : le cinéma. Continuons donc les parallèles cinématographiques – débutés dans ce précédent article sur Apollo 13 et la possibilité de surmonter les épreuves par la communication, suivi de Carnets de Voyages et la prévalence de l'exécution d'une idée sur son émergence, In the Air et l'importance de la vision à long-terme sur les accidents de parcours à court-terme, Karaté Kid et l'art des actions concrètes, Le Cercle des Poètes Disparus et la nécessité de comprendre au mieux son équipe pour réussir – par le film culte des années 1980, qui a fait danser toute une génération : Flashdance Quelques mots sur le film : "Alex Owens ( Jennifer Beals) vit à Pittsburgh, ville gangrénée par le chômage. Elle travaille comme soudeur sur un chantier. Le soir, pour toucher un peu plus d'argent, elle danse dans un cabaret. Car la raison d'être d'Alex, c'est la danse…" (source Wikipédia)

Comment une danseuse de Pittsburgh peut montrer la voie à un entrepreneur?

Hormis les musiques entraînantes et le déhanché de Jennifer, que nous reste-t-il de ce film de 1983 et comment pourrait-il conditionner notre vie d'entrepreneur ? Simplement en mettant l'accent sur 3 points fondamentaux, qui peuvent être différenciant face à vos concurrents.

Point #1 : Soyez passionné !

Le philosophe Hegel nous le disait :

Rien de grand ne se fait sans passion.

A l'image de la jeune danseuse du film, soyez prêt à affronter moqueries et railleries, afin de défendre vos idées. Votre choix doit être aussi porté par passion et non, pas que par raison – sauf pour vos métriques et vos projections financières de trésorerie, car, c'est ce qui vous donnera envie de vous lever le matin et de courir après vos clients. De manière plus moderne, Tim Ferriss, dans son livre La Semaine du 4 heures, insiste sur ce point, en mettant en avant que vivre de sa passion est le meilleure moyen de ne pas avoir "l'impression" de travailler. Une jolie perspective, non? Donc, avant de vous lancer, posez-vous bien les bonnes questions : – Est-ce que je suis prêt à me consacrer à ce projet, 24/7 ? – Est-ce qu'au fond de moi, je crois entièrement et suis prêt à défendre à chaque instant ce projet ? – Tous les matins, malgré la neige et le froid, serais-je capable de sortir pour présenter mon projet ? Et cette dernière question peut également nous servir pour le point suivant.

Point #2 : S’entraîner, s’entraîner, s’entraîner.

Ce point est omniprésent dans Flashdance : Alex s'entraîne le matin, avant de partir au travail ; dans la rue, à chaque instant, par ses rencontres ; le soir, en dansant sur scène. Bref, chaque instant de ses journées est rythmé par ses entraînements. Dans notre cas, il s'agit de répéter sans cesse ses pitchs – tout en les adaptant à différentes audiences, de parfaire vos calculs, de refaire vos design de présentation, de découvrir de nouveaux clients… A l'image du boxeur de légende, Mohammed Ali :

J’ai détesté chaque minute de mes entraînements, mais je me suis toujours répété de ne jamais abandonner. Souffre maintenant et vis le reste de ta vie en champion.

Et vous, êtes-vous prêt à souffrir et à vous entraîner sans relâche ?

Point #3 : Innover pour vous démarquer.

Sans vouloir vous spoiler la fin du film, il est évident que ce qui fait la différence est l'innovation apportée par Alex, de par l'intégration de tous les styles de danses, rencontrés lors de ses entraînements. Egalement mis en avant dans l'excellent ouvrage : Stratégie Océan Bleu de W. Chan Kim et Renée Mauborgne, cette nécessité d'innover et d'être créatif est aujourd'hui l’apanage des sociétés qui réussissent. Et ce n'est pas toujours facile comme nous le rappelle Antoine Riboud – fondateur du Groupe qui deviendra Danone :

L’innovation est une alliance entre recherche, marketing, instinct, imagination, produit et courage industriel.

Tout est là!

Et vous, êtes-vous prêt à flashdancer pour mieux entreprendre?

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general