Stephen Leguillon, co-fondateur du site internet Appetise – L’interview « Envie d’entreprendre »

L'interview Envie d'entreprendre par Olivier Marone, créateur et responsable du site

Stephen Leguillon.jpgPrésentez vous ainsi que votre entreprise.

Je suis le fondateur d'Appetise, un service de commande de livraison de restauration à domicile. J'ai fait ma scolarité en France, un Bachelor à Warwick Business School en Angleterre et j'ai ensuite fait l'ESCP Europe. J'ai toujours baigné dans l'entrepreneuriat. J'ai la chance d'avoir monté ma première entreprise pendant mes études, ce qui me permet de faire cela maintenant que je suis diplômé.

Appetise permet à tout internaute de trouver un restaurant, voir la carte et commander la livraison de plats. C'est comme acheter un billet d'avion sur internet, mais pour la restauration. Les restaurants reçoivent la commande et c'est livré en 45 minutes. D'un site, les clients on accès à des dizaines de restaurants partenaires et tout les types de cuisines.

Le point de départ d'Appetise.

Dès que je suis arrivé en Angleterre pour mon Bachelor, je voulais monter une entreprise. Après quelques semaines, je voulais faire livrer des pizzas dans ma chambre d'étudiant avec des amis. Comme nous étions tous nouveaux à l'université, nous ne connaissions pas les restaurants.

On s'est alors mis à chercher sur Google. Mais si l'on trouvait le numéro d'une pizzeria, nous n'avions pas la carte. Comment savoir si le restaurant livrait à notre université ? Le restaurant est-il bon ? C'est à ce moment là que j'ai imaginé Appetise.

La création de votre société fut-elle plus dure que prévu ?

J'ai eu beaucoup de chance, je pense que ça aurait pu être beaucoup plus difficile. Mais il y a toujours une part de chance.

Nous sommes tombés sur de très bon prestataires ce qui a garanti une bonne qualité de produit. Une fois notre site lancé, nous étions dans le cadre idéal d'un campus étudiant pour avoir le soutien de toute une communauté. Très rapidement, 10 000 étudiants commandaient sur Appetise.

Je pense que la création n'est pas ce qui est compliqué. C'est plutôt de traverser la période suite au lancement et au buzz que vous avez créé. Quand l'on arrive en mode "cruising" et qu'il faut continuer à pousser pour atteindre le prochain niveau.

Appetise LogoA refaire, concernant votre entreprise, vous referiez quoi ?

Je manquais d'expérience au niveau investissement. Nous avons lancé Appetise en faisant un petit prêt. Quelques mois après le lancement, tout allait vraiment bien. Sauf que nous n'avions pas le cash pour accélérer cette croissance, investir là où il fallait et surtout recruter. Mais nous ne connaissions pas le concept d'investissement.

C'était une très bonne leçon en gestion de budget. C'était simple, on investissait ce que l'on faisait rentrer. Mais en regardant en arrière, j'aurais du lever un peu d'argent à ce moment là. Il faut toujours garder un oeil sur ses objectifs long terme et voir ce qu'il faut faire aujourd'hui pour y arriver demain.

Pour vous, un utilisateur Appetise est un utilisateur…

Qui a faim.

Votre meilleur souvenir d'entrepreneur.

Le premier partenariat signé avec un restaurant alors que rien n'existait. J'étais avec mes deux co-fondateurs, Steve Barnes et Velin Djidjev. Nous sommes rentrés dans le restaurant Indien (Ali's Curry House) et avons commencé à discuter avec le patron. Sans présentation, sans cartes, sans une idée concrete de notre service. Il été d'accord, même si nous allions seulement lancer l'entreprise dans 3/4 mois.

"LE" conseil à donner à un futur entrepreneur.

Lancez le plus rapidement possible l'idée la plus simple possible.

L'entreprise existante que vous auriez aimé créer ?

Zara.

Appetise
L'entreprise de vos rêves ferait quoi ?

Un système de musique qui comprend sans indices ce que je veux écouter à tout moment.

"L'idée" entrepreneuriale du siècle ?

Wikipedia.

Un modèle d'entrepreneur ?

Richard Branson.

Microsoft, Apple ou Google ?

Apple.

Un petit portefeuille boursier ?

Aucun, je vois pas comment un particulier peut avoir un avantage sur les marchés.

"L'envie d'entreprendre", de tout jeune ?

Depuis vraiment tout jeune. J'ai toujours essayé de tout vendre et tout négocier, si ce n'était la revente de chewing gums à l'école.

Le mot de la fin.

Merci à vous pour l'interview.

http://www.appetise.fr

EE – Avril 2012

Si vous voulez vous aussi être interviewé et mettre en avant votre e-commerce, n'hésitez pas à me contacter maroneolivier ( @ ) yahoo.fr

Tous les samedis retrouvez l'interview "Envie d'entreprendre". Pour être sur de n'en louper aucune abonnez-vous au flux rss ou inscrivez-vous à la newsletter (en haut à droite).

Toutes les interviews "Envie d'entreprendre" se trouvent ici.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general