Sortir le premier prototype

Gillespoupardin Par Gilles Poupardin (chroniqueur exclusif)Sencities.com

Ma vision de l’entrepreneuriat peut se résumer en quatre mots : FAIRE plutôt que dire.

L’étude de marché et le business plan ne sont pas les premières actions à mener. Ou plutôt, ils ne doivent pas être considérés comme le rapport de 50 pages, totalement déconnecté de la réalité.

Rien ne vaut la confrontation d’un premier prototype à ses futurs clients. Des différents feedback vont jaillir des données véritablement utiles pour l’entrepreneur, qui vont lui permettre de comprendre son marché et d’adapter son offre en vue de la sortie du premier produit. 

Qu’y a-t-il de mieux que mettre son produit entre les mains du client pour prouver le besoin et savoir s’il est prêt à l’acheter ? N’est-ce pas le but de l’étude de marché ?

Pourquoi faire un business plan pour un produit qui n’intéresse personne ? Plutôt que de perdre du temps à monter un BP avec des chiffres qui ne veulent rien dire, mieux vaut s’appuyer sur des données vraiment pertinentes.

La confrontation du premier prototype vaut donc toutes les études de marché du monde. 

Les chiffres viendront après. Commençons par valider le prototype avant de songer prix, promotion, distribution… Si le produit plait et que des gens sont prêts à payer pour se le procurer, la suite en découlera, avec du bon sens et un peu de méthode.

Et puis rappelons que l’idée ne vaut pas grand-chose… c’est la réalisation qui importe. Sortir le premier prototype est la meilleure façon de concrétiser une idée a priori géniale sur papier.

Ce raisonnement équivaut pour les produits et les services. L’important est de confronter le plus rapidement possible une « esquisse » de son offre. 

Vous êtes paysagiste et souhaitez vous mettre à votre compte ? Aménager le jardin d’un ami ou de votre voisin et faites-vous une première référence. Si le client est satisfait, il payera, vous vous serez fait la main, ajusterez votre offre et prospecterez de nouveaux clients. 

Dans le domaine de l’innovation technologique, la démarche est foncièrement la même. A quoi bon développer une technologie seul dans son coin ? C’est peut-être la meilleure façon de créer ce fameux produit qui n’intéresse personne… Sortir une version test et impliquer sa communauté le plus rapidement possible est l’une des clés du succès.

Pour résumer, voici 5 raisons de se servir du prototype comme étude de marché :

– Exister : c’est la chose la plus importante pour une entreprise. L’entreprise vit lorsque l’on parle de ses produits, pas de son étude de marché.

– Concrétiser l’idée géniale couchée sur papier. Le prototype est la façon la plus rapide et pertinente de répondre à LA question fondamentale : des gens sont-ils prêt à acheter mon produit ?

– Etre réaliste: Les chiffres sortis des études AB et Forrester research dessinent des tendances, pas des entreprises. Les données spécifiques à son couple produit / marché sont les plus pertinentes. Le Business plan devra être construit sur des données réalistes.

– Adapter : faire évoluer son offre rapidement pour l’adapter au plus près des besoins clients. 

– Valoriser : ce qui est fait est mesurable, ce qui reste à faire, hypothétique et donc sans valeur.

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general