Le silence

Marina BarreauPar Marina Barreau (chroniqueur exclusif)Caminea

Ce matin, l’un de mes clients m’interrogeait pour savoir comment comprendre les raisons de la démotivation de l’un de ses collaborateurs. Simple, me direz vous, il suffit de le lui demander. Effectivement, à ceci près qu’il faut également écouter la réponse. Pas seulement la première réponse, spontanée, qui ne correspond qu’à la partie émergée de l’iceberg…

Avez vous déjà mesuré la force du silence ?

Dans toutes les circonstances, le silence est un atout de poids qui, lorsqu’il est maîtrisé, permet des « miracles ».

Quelques exemples : dans le domaine commercial, lorsque l’on fait une proposition à un client et que l’on accepte de prendre le temps de le laisser répondre.

Ou pour répondre sereinement à la colère de son interlocuteur et lui permettre de s’exprimer et de se calmer grâce à cette seule écoute silencieuse.

Et surtout en management pour connaître, voire faire découvrir à l’autre, les éléments importants et nécessaires à la complète compréhension de la situation rencontrée. Creusons un peu ce sujet si vous le voulez bien et commençons par un exemple de ma pratique. C’est ainsi que j’ai découvert la force du silence, même si cela s’est passé d’une façon bien involontaire 😉

Lors d’un entretien avec l’un de mes collaborateurs, responsable de vente des plus compétents, le ton monte sans que je comprenne vraiment ce qui se passe et pourquoi nous en sommes arrivés là. Je décide alors de terminer l’entretien un peu (trop) rapidement et quitte la table ronde de travail pour rejoindre mon bureau et répondre à mes mails, en silence !! Quelques secondes s’écoulent donc et mon Responsable exprime enfin les raisons de ce malaise « Et en plus Marina, vous ne vous occupez plus de moi ! » (Ceci est un autre sujet que j’aborderai prochainement et que j’appelle le syndrome des bons élèves ou comment se faire remarquer quand personne ne s’occupe plus de vous car vous travaillez bien !).

Eh oui c’était dit et bien dit car j’avais laissé cet espace pour laisser la vraie raison s’exprimer. Pour la petite histoire, j’ai dit « ok j’ai entendu » et suis revenue m’asseoir à la petite table ronde et nous avons décidé ensemble comment optimiser notre collaboration.

Alors usez et abusez du silence dans toutes les situations où vous avez besoin de comprendre, de laisser l’autre s’exprimer voire même de lui permettre de proposer des solutions.

Quelques repères « techniques » qui facilitent la démarche : tout d’abord le contact visuel à préserver (si possible !), le temps de silence : 8 secondes minimum (comptez jusqu’à 8, ça aide) et enfin une attitude neutre qui permet l’expression sincère.

Vous verrez, c’est magique !

Have fun 😉

Laissez un avis

Envie d'entreprendre
Logo
Enable registration in settings - general